Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Egypte : les procès des Frères musulmans et de Moubarak reportés

Rédigé par La Rédaction | Lundi 26 Août 2013



Le procès pour « incitation au meurtre » du Guide suprême des Frères Musulmans, Mohamed Badie, et de deux de ses adjoints, Khairat al-Chater et Rachad Bayoumi, qui devait s’ouvrir dimanche 25 août, a été ajourné.

Trois autres membres des Frères musulmans accusés de « meurtres » et 29 militants de la confrérie soupçonnés d’avoir participé à cette tuerie devaient également comparaître avec eux. Mais aucun accusé n’étant présent, le tribunal a décidé de reporter le procès au 29 octobre.

Dans une Egypte, en plein chaos, des sources de sécurité ont expliqué que les accusés n'avaient pas été conduits au tribunal par crainte que leur convoi, qui doit traverser le centre-ville du Caire, ne soit assailli par des partisans ou des adversaires des Frères musulmans. Tous sont poursuivis, avec le concours de l'armée, pour le meurtre de huit manifestants qui avaient attaqué leur quartier général le 30 juin lors de manifestations monstres appelant à la démission du président Mohamed Morsi, issu de cette confrérie. Jugés pour « incitation au meurtre », les trois hauts dirigeants des Frères musulmans, dont Mohamed Badie, arrêtés mardi 20 août, encourent la peine de mort.

De même, Hosni Moubarak risque la peine de mort pour « complicité de meurtre » de centaines de manifestants lors de la révolte populaire qui l'a renversé en février 2011. Dimanche, son procès a aussi été ajourné. Dans un premier procès, il avait été condamné à vie en juin 2012 pour « complicité de meurtre ». Mais la Cour de cassation avait annulé ce verdict en janvier 2013 et ordonné un nouveau procès, qui a commencé le 11 mai.

Après sa libération de prison et son assignation à résidence dans un hôpital jeudi 22 août, l’ex-dictateur, comparaissait libre dimanche. Son procès reprendra le 14 septembre.

Mohamed Morsi, déchu après un coup d'état militaire le 3 juillet, est pour sa part toujours emprisonné dans un lieu secret.

Lire aussi :
Egypte : Moubarak libre
Egypte : le guide des Frères musulmans arrêté
Egypte : Morsi en détention pour ses liens avec le Hamas
Egypte : des leaders des Frères musulmans en procès le 25 août
Egypte : Moubarak échappe à la peine de mort, le parquet fait appel
Egypte : le bain de sang se poursuit
Égypte : des pro-Morsi dispersés dans le sang
Egypte : les Frères musulmans appellent au soulèvement du peuple

Et aussi :
Le coup d’Etat en Egypte : les défis de la transition
Egypte ‒ place Rabia al-Adawiyya : un nouveau Tian’anmen ?
Horreurs en Egypte : dire et répéter
Les Frères musulmans sont-ils responsables de la tragédie égyptienne ?
L’avenir de l’Égypte victime de la bataille entre les Frères et l’armée