Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

RTL met fin à sa collaboration avec Eric Zemmour, pas Paris Première

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 4 Octobre 2019 à 08:00



RTL met fin à sa collaboration avec Eric Zemmour, pas Paris Première
La collaboration entre Eric Zemmour et RTL prend fin. La radio du groupe M6, qui faisait appel à lui ponctuellement dans le cadre d’un débat dans la matinale du vendredi, a pris cette décision de rupture jeudi 3 octobre.

« Suite à sa prise de position, Eric Zemmour a changé de statut » et ne peut plus être vu comme un journaliste lambda, fait-on savoir au sein de la station.

« Le bureau de la SDJ salue le fait que la direction a (…) contacté Eric Zemmour pour lui faire part de son profond désaccord tant sur la forme que sur le fond. Tout en restant très attachée à la diversité des opinions, elle lui a signifié que ses thèses sont incompatibles avec l’esprit des débats auxquels il participait à l’antenne, et plus largement avec le “vivre ensemble” qui caractérise RTL », a salué la Société des journalistes (SDJ) dans un message interne relayé par Puremédias.

La SDJ de RTL s’était déjà désolidarisée à plusieurs reprises des propos du chroniqueur, l’accusant de « ternir les valeurs » portées par la chaîne, notamment en 2014 après une interview d'Eric Zemmour à un journal italien où il était question de « déportation ».

Éric Zemmour avait déjà perdu en 2018 son billet bihebdomadaire. Cette fois, plus aucune visibilité ne lui sera octroyée. Ou presque. RTL a, en effet, précisé que, « dans le cadre de la pluralité des opinions à laquelle RTL est attachée, la porte ne lui est pas fermée » en tant qu’invité lors d’émissions.

Rien ne change avec Paris Première

La SDJ du Figaro a aussi souhaité le départ d'Eric Zemmour mais celui-ci ne semble pas être envisagé par la direction.

« Les propos d'Eric Zemmour ne sont pas prononcés au nom du Figaro et n'engagent en rien Le Figaro. Ils ne reflètent pas la ligne éditoriale du journal », a déclaré Alexis Brezet, directeur des rédactions, qui a indiqué avoir signifié sa « réprobation » à l'essayiste.

Si Éric Zemmour a été écarté de RTL, il officie toujours, en revanche, à Paris Première, une chaîne du groupe M6 pour laquelle il travaille depuis 2011. Il a assumé, mercredi 2 octobre, ses propos sur l'islam et les musulmans tenus lors de la convention de Marion Maréchal Le Pen au cours du talk-show hebdomadaire « Zemmour et Naulleau », estimant avoir injurié « personne »

« C'est une insulte envers tous les musulmans de France, dont la plupart vivent paisiblement, et envers tous ceux qui, soit personnellement soit à travers leur famille, ont subi le nazisme », a signifié Eric Naulleau, jugeant ses déclarations « indignes » tout en continuant à le considérer comme un « indéfectible ami ».

Éric Zemmour « a été convoqué, les règles et les conditions qui régissent sa participation à l’émission lui ont été rappelées », a expliqué Matthieu Bienvenue, directeur de la communication du groupe M6. Bien que ses « propos (sont) particulièrement choquants et provocateurs », la chaîne n'envisage donc aucune sanction.

Quant à CNews, l'accueil d'Eric Zemmour dans le cadre d'une émission quotidienne de débats demeure, à ce jour, sur la table, malgré le tollé provoqué par l'offre d'une importante exposition médiatique à un homme qui ne recule devant rien pour attiser les divisions dans la société française.

Lire aussi :
Non à la banalisation du discours raciste d'Eric Zemmour !
L'Observatoire contre l'islamophobie en France condamne les propos « scandaleux » d'Eric Zemmour
Les journalistes du Figaro veulent l'éviction d'Eric Zemmour
Une convention de la droite pour banaliser la haine contre l’islam et fantasmer sur le « grand remplacement »