Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Municipales 2014 : les musulmanes appelées à se dévoiler à Roubaix

Rédigé par Maria Magassa-Konaté et H. Ben Rhouma | Vendredi 10 Janvier 2014



Distribué dans les boîtes aux lettres des habitants de Roubaix (Nord), en décembre 2013, le tract de la liste citoyenne « Roubaix 2014, ultime espoir », qui présente des candidats aux prochaines élections municipales, a de quoi interpeller. Les propositions de cette liste « citoyenne », sans étiquette politique, développent douze points pour changer la ville, dont un sur le « vivre-ensemble » qui se focalise sur l’islam en proposant une caricature de la femme musulmane.

« Vivre-ensemble : parfois des dessins valent mieux que des discours », est-il introduit. On a donc droit à une illustration. Au centre de l’image, une femme voilée aux côtés de son époux barbu se voit questionner sur son choix entre deux tenues vestimentaires : soit le voile intégral ; soit sans voile habillée de jupes mi-courtes, jeans ou robes moulantes, représenté par un groupe de femmes présenté à droite.

La voie vers la première option est qualifiée de « communautarisme » et d’ « obscurantisme » quand la seconde est celle de « l’ouverture » et de « l’apaisement ». A propos du niqab, il est dit que « c’est interdit par la loi. Pourquoi provoquer la République française ? Ce comportement nous fait mal ». Un « Non ! » indique que ce n’est clairement pas la voie à suivre. La seule option est de suivre le second choix. « Soyez des femmes pleines de couleur. Nous avons besoin de tous les humanistes, et en particulier des femmes pour refuser de déshumaniser l'être humain, l'expression du visage permet de partager une émotion, un sourire », lit-on sous le dessin de droite.

Municipales 2014 : les musulmanes appelées à se dévoiler à Roubaix
Se dévoiler « pour faire barrage au FN »

Dans la rubrique clichés, on est servi. Cette façon de présenter les choses est grotesque et participe une nouvelle fois à stigmatiser les femmes voilées. « Nous ne sommes pas des politiciens prêts à cacher nos sentiments pour obtenir par tous les moyens des voix. (...) Notre pays a fait le choix d’être une République indivisible, laïque, démocratique et sociale elle n’a pas à tolérer sur son territoire des démarches, des comportements ostentatoires de caractère communautaire et religieux », s’expliquait en décembre 2013 la tête de liste de « Roubaix 2014, ultime espoir », Philippe Delannoy, dans un communiqué cité par La Voix du Nord.

Au journal local, il dit assumer son coup de projecteur sur les femmes musulmanes qu’il invite explicitement... à se dévoiler. « Il y a beaucoup mieux à faire que montrer qu’on est catholique, bouddhiste ou musulman. La religion est une affaire de cœur. Les femmes musulmanes devraient toutes enlever le voile pour faire barrage au FN », clame-t-il. Mettre sur le dos des femmes voilées la montée du FN : Philippe Delannoy s'enfonce dans des explications hasardeuses.

Sur le site web de sa liste, l'argumentaire est exposé. « Un communautarisme, quel qui soit, qui prétendrait contrôler les opinions et les comportements des membres de sa communauté n’a pas sa place chez nous. Aucun citoyen français ne peut être contraint à une obligation d’appartenance », peut-on y lire. « Quant aux dérives fondamentalistes elles doivent être combattues de toutes nos forces sans compromis. Par exemple, la police nationale et municipale doit sanctionner le port du niqab dans l’espace public interdit en France depuis le 11 avril 2011. Ce n’est pas fait à Roubaix, pourquoi ? », est-il encore écrit, faisant ainsi croire à ses potentiels électeurs que Roubaix est une zone de non-droit où les femmes en niqab font légion.

« Pour combattre toutes les dérives fondamentalistes, il nous faut travailler avec les musulmans progressistes (sic) et les aider à sortir de leur réserve pour qu’ils dénoncent toutes les atteintes faites à la liberté, à l’égalité et à la fraternité », poursuivent les représentants de la liste avant d’inviter le plus grand nombre à lire un ouvrage de Jeannette Bougrab, l’ex-ministre UMP connue pour ses positions anti-voile.

Par une telle position, Philippe Delannoy participe d'une vision éradicatrice de l'expression musulmane dans l'espace public que le FN (et bien d'autres), auquel il déclare s'opposer, promeut aussi. Les Roubaisiens qui devront faire leur choix, en mars prochain, lors des élections municipales, savent à quoi se tenir au sujet de sa liste.

Lire aussi :
Faux tracts de Mélenchon associé à l'islam : Marine Le Pen devant la justice
Islamophobie : les faux tracts du maire incitant à faire Ramadan
Talence : un tract raciste contre la mosquée

Et aussi :
Roubaix : les musulmans se mobilisent pour le Secours populaire
Ramadan dans les centres de loisirs : le maire de Roubaix nous répond
Le Collectif des institutions musulmanes de Roubaix est né
Quick halal de Roubaix : le feuilleton « Vandi » est terminé
Quick : le maire de Roubaix fait marche arrière
20 000 musulmans de Roubaix s'unissent