Connectez-vous S'inscrire






Société

Vers une charte de la laïcité dans les clubs de sport ?

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 1 Novembre 2013

Une charte de la laïcité bientôt instaurée dans les clubs de sport ? C’est le souhait émis par le président d'un club de football français, que défend avec hargne l'ex-secrétaire d'État à la Jeunesse Jeannette Bougrab pour contrer « la montée du communautarisme ». En toile de fond, le voile est une nouvelle fois au centre du débat.



Vers une charte de la laïcité dans les clubs de sport ?
Une charte de la laïcité bientôt instaurée dans les clubs de sport ? C’est le souhait émis par François Gonzalez, le président du Club athlétique (CA) de Paris, un club de football. Dans une lettre datée du jeudi 24 octobre et adressée à la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, il demande que la charte de la laïcité affichée dans les écoles depuis la rentrée de septembre 2013 soit étendue aux clubs de football.

« Parce que - à l’instar de ce que nous pouvons ressentir parfois dans la société française d’aujourd’hui - nous avons la crainte de voir se développer dans le football des phénomènes contraires au caractère universel de notre sport », écrit M. Gonzalez dont le club rassemble 800 adhérents et une école de football comptant 350 enfants.

Première à réagir, l'ex-secrétaire d'État à la Jeunesse Jeannette Bougrab est favorable à cette idée. Elle défend ainsi l’instauration d’une charte de la laïcité dans les clubs sportifs. Pour elle, il s’agit même d’une nécessité. « On n'a pas le choix. Depuis quelques années, on voit apparaître de nouveaux phénomènes, notamment au moment du Ramadan, où certains joueurs ne veulent pas jouer », a déclaré Mme Bougrab, lundi 28 octobre, sur RTL.

La pudeur, quel problème ?

« Il y a la question des vestiaires et de la pudeur : certains garçons ne veulent pas prendre de douches nus, donc on se douche avec son caleçon.On a vu récemment une équipe de basket crier victoire parce que quelques jeunes filles pouvaient désormais jouer avec un foulard sur la tête (faisant référence à des joueuses d'une équipe amateur du Mans autorisés à garder le voile lors de leurs séances sportives, ndlr), ou bien certains entraîneurs qui ne veulent pas entraîner des filles », poursuit-elle. « Il y a toute une série d'événements qui auraient dû nous conduire beaucoup plus tôt à réagir face à la montée du communautarisme ou d'une lecture radicale de la religion », selon Jeannette Bougrab. A mauvais diagnostic, mauvaise réponse.

L'ex-femme politique reconvertie en chroniqueuse dans le Grand Journal sur Canal + estime tout de même qu’un signe de croix réalisé par un joueur à son entrée sur le terrain serait « davantage lié à la superstition ». « De même quand Ribéry rentre sur le terrain et met les mains au ciel », ajoute-t-elle.

« À part que le voile, ce n'est pas la même chose que faire un signe de croix. Le voile, c'est d'abord la soumission de la femme. C'est d'abord un signe qui est là pour témoigner de l'inégalité entre les femmes et les hommes », poursuit Mme Bougrab, qui juge que « le sport, c'est comme l'école : on laisse à l'entrée du vestiaire ses croyances ». Cette position d’une fervente partisane de l’interdiction du voile dans les crèches est loin d’étonner mais agace car c'est sans gène qu'elle soutient la discrimination des femmes voilées, y compris dans les activités de loisirs.

De son côté, la Fédération française de football (FFF) s'est clairement positionnée contre le voile en juillet 2012, en réponse à la décision de la FIFA d'autoriser des femmes voilées de participer aux compétitions. Une décision saluée même à l'ONU, y voyant une « opportunité à de remarquables athlètes féminines de démontrer que porter un voile n'est pas un obstacle au succès dans la vie et le sport », « à mettre en question les stéréotypes liés au genre et à entraîner un changement de mentalités ». Cet avis n'est pas partagée par les grandes instances sportives en France. Le ministère des Sports et la FFF n'ont pas réagi à ce jour à la proposition du CA de Paris.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu