Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le succès de Free Mobile fragilise les petits opérateurs

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 24 Janvier 2013



L’arrivée en force de Free sur le marché de la téléphonie mobile en 2012 a séduit bien des Français, qui sont aujourd’hui près de cinq millions à s’être abonnés en un an.

Parmi eux, on compte de très nombreux consommateurs issus de l’immigration récente, originaires du Maghreb ou d’Afrique subsaharienne, nous informe le cabinet de marketing ethnique Solis, dont les résultats de sa dernière étude vont prochainement paraître sur Saphirnews. Les concurrents de l'opérateur low-cost n’en diront pas tant.

L'arrivée de ce trublion a fragilisé les opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO), qui se trouvent dans l’obligation de s'aligner à Free pour rester compétitif. Or, « les conditions tarifaires et techniques faites aux MVNO semblent limiter leur capacité à réagir et à concurrencer efficacement les offres des opérateurs de réseau sur le marché de détail », déplore l'Autorité de la concurrence, qui a été saisie par Alternative Mobile.

Cette association, qui regroupe dix petits opérateurs, dont les MNVO dits « communautaires » Lebara et Ortel Mobile, s'inquiète en effet de la forte baisse des prix qui a suivi le lancement de Free mais également du lancement prochain de la 4G (haut débit mobile).

Dans l’avis rendu par l'Autorité de la concurrence lundi 21 janvier, les MVNO « jouent un rôle essentiel dans l'animation du marché en contribuant, notamment, à enrichir l'offre proposée aux consommateurs ». Les MVNO, dont la part de marché globale est passée, en 2008 et 2012, de 5 à 13 % du parc mobile grand public, « ont indéniablement contribué à animer le marché de la téléphonie mobile et rencontré un certain succès », fait-on savoir.

« Dans un contexte marqué par une forte baisse des prix et l'arrivée de la 4G, il est indispensable que les conditions qui leur sont faites par les opérateurs hôtes leur permettent, dès à présent, de bâtir des offres attractives », indique l’Autorité de la concurrence, appelant à ce que « les engagements pris par les opérateurs devant l’ARCEP entrent en application avant même le lancement des premières offres commerciales 4G, de façon à ce que les MVNO soient sur un pied d’égalité ».

Lire aussi :
Le succès de Free Mobile fragilise les MVNO
Appels internationaux : dans les méandres d'un marché ultra-concurrentiel
Un million de clients pour Lycamobile en France
Buzz Mobile : un nouvel opérateur pour les appels vers le « bled »
Appels internationaux : Ortel Mobile déboule en France
Appels internationaux : à quand l’illimité vers le Maghreb ?