Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

L’affaire Quick traduit l’échec des politiques !

Par Aziz Senni*

Rédigé par Aziz Senni | Mardi 23 Février 2010



L’affaire Quick traduit l’échec des politiques !
Dans huit de ses restaurants, dont celui de Roubaix, Quick a constaté que ses clients recherchaient de la viande halal et leur en propose. Je suis surpris que le Maire PS de Roubaix demande ou impose à un restaurateur, à un commerçant de proposer des produits qui ne se vendent pas ! Il y a bien des restaurants végétariens à certains endroits, et même un Franprix casher à Paris. Je trouve ça surprenant : un tel niveau d’interventionnisme ! Que le politique se mêle maintenant de la gestion des offres commerciales d’une entreprise privée qui respecte les lois me sidère.

Pour ma part, à l'accusation faite de discrimination, je réponds segmentation marketing.

En effet, Quick et d’autres entreprises du secteur de la restauration sont à la recherche de nouveaux marchés pour développer leurs affaires : mission première d’une entreprise. Quick et les acteurs de ce secteur n'ont sûrement pas envie de passer à côté d'un marché comme le marché halal, estimé à 4 milliards d'euros et en croissance de 15 % par an qui générera à terme création d’emplois et recette fiscale.

Les huit Quick (sur plus de 350 Quick en France) qui proposent des menus 100 % halal sont tous implantés en banlieue, un espace essentiellement (et l’histoire de l’immigration nous l’explique) habité par des personnes de confession musulmane.

La vraie question de fond posée par cette affaire Quick, c'est pourquoi la mixité sociale et ethnique est totalement absente de ces zones ?

Si les politiques d'intégration n'avaient pas échoué, nous n’aurions pas toutes ces « poches » où se concentre un même type de population.

En adaptant son offre commerciale à un marché local, Quick ne fait que révéler au grand jour l’échec des décisions (ou non-décisions) des élus politiques en matière de mixité sociale et ethnique des territoires.


* Aziz Senni, Prix Ethique et Gouvernance - EDC 2010, Entrepreneur social de l'année - INSEAD 2009, fondateur-président du conseil de surveillance de Business Angels des Cités , fondateur-président du conseil de surveillance d'ATA. www.azizsenni.fr