Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'UOIF va porter plainte contre Marine Le Pen

Rédigé par | Vendredi 30 Mars 2012



Marine Le Pen attaque l’UOIF, ses représentants répliquent. Le président de l’UOIF, Ahmad Jaballah, a annoncé, vendredi 30 mars, son intention de poursuivre en justice la présidente du Front national pour ses propos jugés « inacceptables ».

« Les responsables de notre pays considèrent bien l'UOIF comme proche des islamistes, sinon même des terroristes », avait indiqué le FN par communiqué. « Marine Le Pen aidera les Français musulmans à se libérer de l'emprise de ces fanatiques qui pourrissent les quartiers et oppriment les femmes, en pervertissant la religion », ajoute le parti, en appelant à la dissolution de l’UOIF.

La fédération musulmane a dénoncé « avec vigueur la demande de dissolution formulée à son encontre par la candidate à l’élection présidentielle du Front National Marine Le Pen. La surenchère politicienne dans laquelle cette dernière s’inscrit est indigne ». Avant d'ajouter : « La liberté d’association et d’expression, que l’UOIF n’a eu de cesse de défendre, est l’un des fondements de notre République. Ce droit ne saurait être remis en cause pour des raisons électoralistes évidentes ».

« Les propos de Marine Le Pen sont une fois de plus diffamatoires. L’UOIF, partenaire institutionnel reconnu, a toujours agi dans le cadre de la légalité et n’a jamais été inquiété par la justice. Cette accusation mensongère et intolérable met en danger, à travers l’UOIF, l’ensemble des musulmans de France », conclut le communiqué.

Lire aussi :
Marine Le Pen réclame la dissolution de l'UOIF
29e RAMF : l’UOIF et Tariq Ramadan condamnent les interdictions, halte aux amalgames
29e RAMF de l'UOIF : six personnalités musulmanes interdites d’entrée en France, la venue de Ramadan regrettée
Al-Qaradawi et El-Masri interdits en France, l’UOIF regrette la controverse
Al-Qaradawi et El-Masri interdits de territoire français ? L'après-Toulouse : l'UOIF sous le feu des critiques


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur