Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Société

Al-Qaradawi et El-Masri interdits de territoire français ? L'après-Toulouse : l'UOIF sous le feu des critiques

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 26 Mars 2012

           


Al-Qaradawi et El-Masri interdits de territoire français ? L'après-Toulouse : l'UOIF sous le feu des critiques
Depuis le drame de Toulouse et de Montauban, la défiance à l'égard de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), qui organise la 29e Rencontre annuelle des musulmans de France du 6 au 9 avril prochain au Bourget, refait surface. L'UOIF n'a pourtant pas attendu, par communiqué, pour affirmer « sa douleur et sa ferme condamnation des tueries sauvages. »

« Cette affliction est d’autant plus forte et amère que l’auteur présumé, par ses revendications, prend en otage la religion musulmane et tous ses fidèles. Rappelons que le terrorisme et la folie meurtrière n’ont pas de religion », a-t-elle expliqué . « L’acte en lui-même ne peut que susciter l’indignation totale et c’est l’islam qui se trouve encore une fois lié à la violence et mis faussement en accusation à travers l’auteur qui s’identifie en musulman. Nous ne pouvons que condamner cette attaque criminelle contre des personnes innocentes », nous déclare Ahmad Jaballah, président de l'UOIF.

Une prise de position ferme qui n'a pas empêché Mohamed Sifaoui, un « intellectuel faussaire », comme le nomme Pascal Boniface, de lancer une violente charge contre l’UOIF, décrite comme une « organisation intégriste » propageant « une idéologie qui instrumentalise l'islam à des fins politiques directement inspirée de la pensée des Frères musulmans égyptiens ». Ces accusations sont récurrentes mais elles prennent une autre dimension à l'aune de l'actualité.

Youssef Al-Qaradawi
Youssef Al-Qaradawi

Se servir du drame de Toulouse pour se lâcher contre l’UOIF

Dans une lettre adressée au président de la République et publiée vendredi 23 mars sur le site du Huffington Post, M. Sifaoui demande à Nicolas Sarkozy d'« intervenir personnellement pour faire annuler toutes les autorisations d'entrée sur le territoire français de ceux, parmi les invités de l'UOIF, qui sont connus pour leurs positions extrémistes ».

Parmi les prédicateurs invités et visés par M. Sifaoui figurent les célèbres cheikhs égyptiens Mahmoud El-Masri et surtout Yusuf Al-Qaradawi, le chef spirituel des Frères musulmans travaillant aussi pour la chaîne satellitaire Al-Jazeera, contre qui le journaliste franco-algérien se donne à cœur joie. « J'ai appris que ce dernier a pu bénéficier d'un visa qui l'autorise à fouler le sol de la République et la patrie des droits de l'homme. Ce qui est, à tout le moins, scandaleux », affirme-t-il, en mettant en exergue le drame de Toulouse et de Montauban, heure où « l'opinion publique constate les ravages que peut provoquer l'extrémisme religieux en général dans des esprits fragiles ou fragilisés ».

« Les événements tragiques de ces derniers jours (...) ne (peuvent) nous permettre d'accepter que des tribunes soient offertes, en France, aux tenants de la haine », fait-il savoir. Le Front national (FN) s'est également insurgé vendredi de la venue des deux prédicateurs en France et a dénoncé de son côté « un véritable scandale et une preuve que le gouvernement Sarkozy fait preuve d’une légèreté coupable en ne luttant en rien contre le fanatisme islamiste qui sévit dramatiquement dans notre pays ». Mohamed Sifaoui et le FN, même combat contre l'UOIF.

Des visas interdits selon le FN

Au lendemain de cette prise de position publique, le FN, par la voix de Wallerand de Saint-Just, vice-président du parti, a assuré que les autorités françaises ont annulé à leur demande le visa aux deux prédicateurs, accusés pour des propos antisémites et anti-chiites. « Il a donc fallu que ce soit le Front national, alerte et vigilant, qui interpelle le gouvernement sur ce scandale absolu compte tenu du contexte actuel. Si nous n’avions pas alerté l’opinion, le gouvernement, loin de lutter efficacement contre l’islamisme, l’aurait au contraire aidé. Cela prouve que Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, malgré leurs effets d’annonces, sont complètement dépassés par la pénétration du fondamentalisme en France », déclare-t-il dans son communiqué daté du samedi 24 mars.

Une information confirmée par le socialiste Manuel Valls, directeur de la communication de François Hollande, pour le visa Yusuf Al-Qaradawi. Cependant, M. Jaballah nous assure dimanche avoir eu aucun écho directement de pareilles interdictions. Pour le moment en tout cas. « Nous allons nous mettre en contact avec les services compétents » mais s'il s'avère qu'ils ne délivreront pas d'autorisations aux invités, ce sera pour l'UOIF une surprise.

« Cela fait 29 ans que le Salon existe, nos positions sont connues et claires, nous promouvons un islam tolérant et ouvert, où la notion d’intégration, de citoyenneté et du vivre-ensemble sont régulièrement évoquées dans nos rencontres. Notre objectif est toujours de débattre et de rassembler dans la sérénité et ceux que nous invitons tiennent une position de modération et du juste milieu », affirme M. Jaballah.

Qaradawi interdit, une décision politique

Pour le moment, le ministère de l’Intérieur a indiqué que « les décisions de délivrance des visas seront prises la semaine prochaine dans le respect des procédures ». « On a bien conscience des questions soulevées » et le ministère « n’a attendu ni le FN ni le PS pour examiner ces dossiers », a ajouté une source. Toutefois, Henri Guaino a prévenu dimanche que la France ne souhaite « la venue d'aucun prêcheur extrémiste ».

Concernant Yusuf Al-Qaradawi, « ce personnage n'a pas besoin de visa parce qu'il dispose d'un passeport diplomatique (qatari, ndlr) mais il peut faire l'objet d'une mesure d'interdiction du territoire » et « le gouvernement prendra les mesures nécessaires si ce prédicateur décide de venir en France », a expliqué le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy sur Radio J, ajoutant qu'il y a « beaucoup de personnes qui vont faire l'objet de mesures d'interdiction du territoire à la suite » de l'affaire de Toulouse.

Si une telle décision − hautement politique en pleine campagne électorale − est prise, le signe d'hypocrisie est manifeste. Les deux cheikhs visés sont en effet venus de nombreuses fois en France sans que rien ne leur soit reproché. Mahmoud El-Masri est d'ailleurs venu sans problèmes lors du Rassemblement annuel des musulmans du Nord en février dernier.

De plus, l'existence même de l'UOIF de la part du gouvernement n'a jamais été contestée. M. Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, s'est même rendu au Salon du Bourget de l'UOIF en 2003, année de la création du Conseil français du culte musulman (CFCM) comme en témoigne ce lien menant à son discours tenu à l'époque et visible sur le site du ministère du l'Intérieur. « Nous avons toujours travaillé en collaboration avec les autorités pour que le Salon se passe bien et nous espérons continuer à le faire », conclut le président de l'UOIF.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par boukhalfa le 26/03/2012 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dans cette période électorale. tous les coups sont permis. même ceux qui sont anti-constructif. Cheikh AlQardaoui est surement le plus modéré des savants musulmans.

2.Posté par Val le 26/03/2012 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'adore le couple sur la photo : le mec, qui s'est installé au milieu des femmes et sa compagne qui ne porte pas de voile et arbore des manches très courtes, tout ceci en dépit des convenances.
Ils ont l'air heureux et épanouis.
Si tous les musulmans de France étaient comme eux, ils feraient sans doute moins peur aux français de souche.
Ce qui est le plus important dans une religion, c'est moins l'observance scrupuleuse de ses règles strictes que la manière dont on s'en sert pour devenir meilleur. Dommage que certains l'oublient.

3.Posté par Ahmed Kchouk le 26/03/2012 18:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'est pas reste longtemps. Juste le temps d'apporter une boisson

4.Posté par oumaazedine le 27/03/2012 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et bien , non qaradawi est le plus instigateur a la haine , et je felicite ceux qui lui ont interdit de venir en france , c'est le type qui eperonne et se cache derriere la selle , ... son but a toujours été la "celebrité" c'est un ostentateur de premiere classe a qui il faut faucher l'herbe sous les pieds , a bon entendeur salut

5.Posté par Abdelmajid le 27/03/2012 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam 'alaykoum,

Petit rappel à ceux qui n'arrivent pas à tenir leur langue.

1- Définition de la médisance:

L’imam Nawawy رحمه الله a défini la médisance comme étant: le fait de parler sur une personne en son absence en des termes qu’il réprouve.
(sharh muslim: 8/387)

D' après Abou Hourayrah( qu’Allah sois satisfait de lui ) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit: Savez en quoi consiste la médisance? Les gens dirent: Allah et Son messager sont les plus savants. Il dit: C’est lorsque tu parles de ton frère en des termes qu’il réprouve. On lui dit: Vois-tu si ce que je dis sur mon frère existe réellement en lui? Il répondit: Si ce que tu dis existe réellement en lui, tu auras médit, et si ce que tu dis n’existe pas, alors tu l’auras diffamé (el bouhtane).

Authentique: Muslim (2589), Abou Dawud (4874), Tirmidhy (1935)

2- La médisance fait parti des grands péchés:

Allah Azawjel dit: (Et ne médisez pas les uns des autres; l’un d' entre vous aimerait-il manger la chair mort de son frère mort?) [49/12]

D' après Abou Bakrah (qu’Allah sois satisfait de lui) le messager d' Allah (sallahu ‘alayhi wa salam) a dit lors du discours qu' il prononça le jour du grand sacrifice à Mina, à l' occasion du pèlerinage d' adieu: Certes, votre sang, vos biens, et votre honneur son sacrés pour vous, tout comme est sacré pour vous ce jour, ce mois et cette contrée.

Authentique: el Bukhâry (105) Muslim (1679)

D' après Anas ibn Malik (qu’Allah sois satisfait de lui) le messager d' Allah (sallahu ‘...  

6.Posté par fanfan le 28/03/2012 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre qaradawi, lui qui dit pourtant que les juifs sont les frères des musulmans et qu'ils n'ont aucune divergence dans la foi avec les musulmans!

7.Posté par oumaazedine le 29/03/2012 17:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
voila l'histoire du sheikh que tu defends
Pour être mufti, le très célèbre cheikh Youssef Qaradawi n’est pas moins homme. Et mieux (ou pire) un séducteur qui cache mal ses pulsions sous sa gandoura. La preuve par le mariage que le vénérable cheikh a contractée avec une étudiante algérienne qu’il a ensuite répudiée. L’histoire est racontée aujourd’hui par le quotidien Le Monde.

En 1989, le mufti effectuait une visite en Algérie. Le sexagénaire qu’il était croisait une jeune étudiante de quarante ans sa cadette. Il la poursuivra de de ses lettres fougueuses et enflammées jusqu’à la faire tomber dans ses rets et l’épouser en cachette sous le seul sceau de la fatiha fin 1996. Les épousailles furent célébrées au Liban alors que la jeune épouse poursuivait ses études de Sciences politiques en Jordanie. Mais la noce ne dura que quelques mois puisque l’élue sera congédiée par une lettre l’informant de son divorce.

Nouveau rebondissement : l’année d’après le cheikh repart à la reconquête de son ex-dulcinée et parvient à réécrire le même scénario avec mariage et clandestinité. Etudiante à Abou Dhabi, l’épouse ne reçoit la visite de son mari que lorsqu’il y vient enregistrer ses émissions de télévision. Il la poursuivra de la même assiduité lorsqu’elle se fait embaucher par la chaîne Al-Jazira.

La première épouse du cheikh découvre la double vie de son mari. Mais, diminuée par la maladie, elle ne dit mot. Ses enfants entreprennent alors de la venger. L’année dernière, le cheikh décidait...  

8.Posté par Sabix le 29/03/2012 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ oumaazedine : Euh c'est quoi les histoires sans fondement que tu racontes? Enfin, plutôt que de raconter cela, mieux vaut s'atteler à autre chose et ce qui arrive en France est grave pour la liberté des musulmans!!!!!!!!!!!!

9.Posté par oumaazedine le 29/03/2012 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Shaikh Salah Al-‘Ubaydan (prêcheur d’Arabie Saoudite) : « Je veux juste vous lire quelques fatawas de Qardawi qui contredisent le Livre d’Allah et la sunna du prophète (sallahu ‘layhi wa salam), Qardawi : « Nous sommes avec les chrétiens un...e seule communauté, je dis nos frères les chrétiens, car Allah dit « les croyants ne sont que frères », donc nous sommes croyants et ils sont croyants d’une autre façon »
il prétend que les chrétiens sont croyants (alors qu’Allah dit qu’ils sont mécréants : « Ont certes mécru ceux qui disent, le messie est le fils d’Allah » Il dit aussi : « Que parmi les chrétiens il y a des martyrs…et ce qu’il y a entre nous et les juifs c’est (un problème) pour la terre c’est tout, pas pour la religion » Alors que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) dit : « On m’a ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils attestent qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que Muhamad est l’envoyé d’Allah »…
Ecoutez cette parole qui montre soit qu’il a atteint des sommets dans l’ignorance ou qu’il ruse contre l’islam et les musulmans : « SI les musulmans obtiennent la puissance, nos frères chrétiens aussi et s’ils s’avilissent de même » Il dit que les chrétiens et les musulmans fassent un seul rang et que le jihad sert à défendre toutes les religions pas seulement l’islam…
Il défend les chiites et accepte leur divergence avec Ahl-Sunna, leurs insultes contre les compagnons, leur transformation du Qur’an, que les imams sont préservés…
Pour Qardawi, le sens de ‘aqida...  

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter




En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour

Depuis lundi 7 juillet, la bande de Gaza vit sous la peur constante des bombes israéliennes. En plein mois du Ramadan, l'heure est à l'urgence aussi bien humanitaire que politique. Les bilans humain et matériel s’alourdissent d'heure en heure à Gaza. Suivez ici l'évolution des événements à Gaza en temps réel. Retour sur les principaux faits de la semaine.





L'actu vue par Yace