Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Société

En France, des mobilisations nombreuses contre l’islamophobie après les attentats de Christchurch

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 18 Mars 2019

Le point sur les mobilisations passées et à venir.



En France, des mobilisations nombreuses contre l’islamophobie après les attentats de Christchurch
Tandis que les Néo-Zélandais multiplient depuis vendredi 15 mars les hommages aux victimes du double attentat à Christchurch, plusieurs rassemblements ont été organisés le week-end du 16 mars à travers la France pour dénoncer l’islamophobie.

À Rouen, une centaine de participants ayant répondu à l’appel de l’Union des musulmans de Rouen (UMR) se sont donnés rendez-vous devant la mairie dimanche 17 mars. Le rassemblement a été marqué par la présence de représentants de la communauté juive locale et des élus, dont le maire Yvon Robert qui a plaidé pour l’unité et la fraternité.

La libération de la parole islamophobe dénoncée

« Il est plus que jamais nécessaire de penser que tous les hommes, toutes les femmes sont frères et sœurs », a déclaré le premier magistrat de la ville, cité par Paris Normandie. « Il y a une cohésion entre les religions. Nous voulons montrer cette fraternité qui peut exister en France, montrer cet exemple-là au monde », a indiqué, pour sa part, le rabbin Eliezer Bismuth, présent aux côtés de Marc Benhaim, président de l’Association cultuelle israélite de Rouen (ACIR).

Dans la même journée du dimanche 17 mars, mais cette fois-ci à Dole, dans le Jura, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées, selon Actu, devant la sous-préfecture sous les slogans « Non à l’Islamophobie » et « Le terrorisme n’a pas de religion ». Selon les explications de l’association Conseil pour la justice, l’égalité et la paix (Cojep) à l’initiative de ce rassemblement, l’attaque perpétré de Christchurch n’est « pas la première ni la dernière » à cibler les musulmans dans le monde occidental. « La libération de la parole populiste et anti-islam démontre son influence sur les personnes susceptibles de passer à l’acte », soutient-elle.

Même son de cloche à Paris où se sont réunis quelques dizaines de personnes place du Trocadéro, ou encore à Grenoble où une manifestation regroupant, selon nos sources, une centaine de personnes, a également été organisée la veille, samedi 16 mars à l’appel du Centre culturel musulman de Grenoble (CCMG) et de la Fédération des associations des mosquées de l'Isère (FAMI), qui ont affirmé être « extrêmement préoccupé(s) par la montée continue, dans notre pays de l’islamophobie, la banalisation des discours de haine ». Les deux associations « demande aux pouvoirs publics de ne plus tolérer les discours racistes auxquels nous assistons trop souvent de la part de certains politiques et de certains polémistes et éditorialistes ».

Des rassemblements similaires à venir

Tandis qu’une manifestation a réuni plusieurs centaines de personnes à Lyon ce lundi 18 mars à l’appel du Conseil des mosquées du Rhône, le collectif des musulmans de Grand Paris Sud, qui regroupe des associations musulmanes et des mosquées de l’Essonne et de Seine-et-Marne, a annoncé son intention d’organiser un rassemblement mardi 19 mars à 18h devant l’Hôtel de Ville d’Evry afin d’exprimer leur pleine solidarité aux victimes des attaques de Christchurch mais aussi « dire stop à la recrudescence de la haine et de la peur de l'autre ».

« Nous appelons tous les citoyens, quelles que soient leurs nationalités, leurs croyances, leurs idéaux, à se rassembler pacifiquement ce jour-là pour dénoncer la barbarie, sous toutes ses formes, et pour promouvoir la paix, la fraternité et l'humanité qui nous unissent », fait-on savoir auprès de Saphirnews.

A Béziers, dirigée par Robert Ménard, une manifestation contre l’islamophobie est également prévue samedi 23 mars à 14h, à l’appel des cinq mosquées et lieux de prière de la ville, nous informe aussi la mosquée Errahma.

La veille, jour du vendredi, promet de nombreuses mobilisations, aussi bien organisées dans les mosquées de France qu'à l'extérieur. Ainsi, plusieurs mosquées d'Amiens ainsi que celle d'Abbeville ont appelé à se rassembler, vendredi 22 mars, à 12h30, place Gambetta à Amiens, rapporte Le Courrier Picard. Le même jour, à Metz, ce sont six mosquées et associations qui ont appelé à un rassemblement, place d'Armes, à 18h30, « àpour ne pas laisser place à la haine » et « dire non à toutes les formes de discriminations ».

La Grande Mosquée de Paris a annoncé la tenue d’une cérémonie de recueillement à la mémoire des victimes des attentats de Christchurch vendredi 22 mars à 17h auquel participera Jane Coombs, ambassadrice de Nouvelle-Zélande en France. Une initiative à travers laquelle elle réitérera « sa tradition d’accueil et symbole de paix » tout en se joignant « à l’indignation générale » autour de cette tragédie.

A l'appel de plusieurs associations, un autre rassemblement contre l’islamophobie est prévue dans la capitale, place de la République, à partir de 19h.

Lire aussi :
Attentats à Christchurch : des manifs en hommage aux victimes organisées en France
Sans Abdul Aziz, le bilan des massacres dans les mosquées de Christchurch aurait été plus lourd
Nouvelle-Zélande : après les attentats de Christchurch, la théorie du grand remplacement sur le grill
Attentats de Christchurch : le témoignage de solidarité des chrétiens et juifs de Nouvelle-Zélande aux musulmans
Nouvelle-Zélande : après les attentats contre des mosquées de Christchurch, les appels à la vigilance des organisations musulmanes de France