Connectez-vous S'inscrire






Politique

CrossCheck, à la chasse aux rumeurs et fake news pendant la présidentielle

Saphirnews partenaire de CrossCheck

Rédigé par | Lundi 27 Mars 2017

A moins d'un mois de l'élection présidentielle, zoom sur le travail entamé en France par le réseau de journalisme collaboratif CrossCheck, lancé le 28 février.



CrossCheck, à la chasse aux rumeurs et fake news pendant la présidentielle
Travailler ensemble pour mieux lutter contre les fausses informations pendant l’élection présidentielle, tel est le sens du projet CrossCheck, un réseau de journalisme collaboratif réunissant près de 40 rédactions nationales et locales – dont Saphirnews – dans le but de traiter les affirmations et images fausses, trompeuses ou prêtant à confusion qui circulent en masse sur le Web et les réseaux sociaux. Plusieurs médias internationaux sont également de la partie dans ce projet.

L’initiative, autant ambitieuse qu’inédite en France, est développée par le réseau anglo-saxon de médias First Draft News et Google News Lab, à l’origine d’une plateforme dans laquelle les journalistes du réseau sont amenés à faire de la contre-vérification (cross-check) en partageant et en croisant les informations dont chacun dispose, dans un souci d’allumer rapidement des contre-feux visant à limiter la propagation de rumeurs. Si les journalistes sont en première ligne dans la détection de « fake news », les internautes sont aussi invités à signaler tout article et toute image qui leur semblent douteux via un formulaire qui leur est mis à disposition.

Une équipe d’étudiants en journalisme, recrutés au CFJ et à Sciences-Po, « résumeront et remettront dans leur contexte chaque allégation : citations tronquées, photomontages, rumeurs ». En résulte un flux d’articles, supervisé par l'AFP (Agence France Presse) et consultable sur CrossCheck (aujourd’hui disponible sur la page d’accueil de Saphirnews). Ce travail se prolonge avec la publication d’articles réguliers sur les sites partenaires afin de donner une plus forte visibilité aux rumeurs démontées. Une action d'autant plus importante que nombre de « fake news » – dont la fachosphère est particulièrement friande en France – sont aujourd'hui déguisées sous de faux airs d'articles sérieux.

© France Keyser / MYOP
© France Keyser / MYOP
Lancée fin février, le réseau a permis de débusquer de nombreuses fausses affirmations et de remettre dans leur contexte des images qui les accompagnaient.

C’est le cas, avec la collaboration de Saphirnews avec Les Observateurs de France 24, de la photographie de France Keyser, prise en 2009 à Bron, près de Lyon, dans une caserne de la gendarmerie, et extraite de son ouvrage « Nous sommes Français et musulmans » paru en 2010. A l’image, des gendarmes dont un aumônier musulman. L’image a été détournée dans la fachosphère afin de manipuler des internautes sur une présumée « islamisation » ou « arabisation » de la France. Or bénéficier des services d'une aumônerie à l'hôpital, à l'armée ou encore à la gendarmerie est, en France, un droit pour tout croyant, quelle que soit sa confession.

CrossCheck, à la chasse aux rumeurs et fake news pendant la présidentielle

Quelques exemples d'informations mensongères débusquées

Sur Jean-Luc Mélenchon qui s’afficherait en Rolex à 17 750 € (en fait une montre facturée de 70 à 200 € selon les modèles) : lire CrossCheck

Sur de supposés affrontements qui auraient eu lieu le 19 mars sur le périphérique parisien : lire l’article de La République du Centre

Sur les rumeurs qui ont circulé après la fusillade de Grasse : lire Ouest France

Sur le supposé étranger frappant des employées d’hôpital en France (alors que la scène se passe en Russie) : lire Les Observateurs de France 24

Sur le gouvernement qui voudrait donner le droit de vote aux détenus (alors qu’ils l’ont déjà) : lire LCI

Sur Emmanuel Macron qui aurait déclaré vouloir payer un loyer aux propriétaires : lire Le Monde

Sur la rumeur concernant le rachat d’hôtels par l’Etat pour loger des migrants : lire Rue89 Lyon

Sur le supposé financement par l'Arabie Saoudite de la campagne électorale de Macron : lire Les Echos

Sur les 44 % de lycéens musulmans qui trouveraient acceptable de « combattre les armes à la main pour sa religion », sur la base d’une étude du CNRS : lire Saphirnews

« Il n'est pas toujours possible d'établir avec certitude qu’une information est vraie ou fausse. Toutefois, un certain nombre de recherches permettent de tirer des conclusions ou, du moins, de rassembler des données afin d’aider le public à se faire une opinion. Nos résultats indiqueront toujours comment nous sommes arrivés à une telle conclusion et contiendront des liens vers autant de sources nécessaires », informe CrossCheck.

L’ampleur prise par les « fake news » lors de l’élection présidentielle américaine a été parmi les éléments déclencheurs de la mise en route de CrossCheck. Il durera dans un premier temps le temps de l’élection présidentielle française dans le but affiché de « permettre aux électeurs de faire leur choix en ayant à leur disposition des informations valides ». Souhaitons-lui de vivre bien après.

La participation de Saphirnews au projet CrossCheck est actée dans la continuité d’un travail qui ancre un peu plus ce média à référence musulmane, pour ses 15 ans d'existence, dans le paysage médiatique français. Saphirnews, pleinement engagé dans une démarche journalistique en toute indépendance politique et idéologique, entend ainsi sensibiliser ses lecteurs à l’importance de la vérification et du recoupement des sources dans la production de contenus et à la nécessité d’appuyer tout travail effectué en ce sens par le partage d’informations fiables.

Il s’agit en conséquence pour chacun-e d’être vigilant-e quant aux contenus et aux images que l’on partage auprès de son entourage et sur les réseaux sociaux, et d’éviter de relayer des articles ou des billets aux titres parfois « putaclic » provenant de sites aux contenus douteux, biaisés ou peu fiables, car peu ou pas vérifiés, y compris dans la muslimsphère.

Saphirnews est résolument engagé en ce sens. Si vous souhaitez renforcer de quelque manière que ce soit cette démarche, notre équipe est ouverte à vos suggestions et vos propositions. Il suffit de nous contacter ici.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Loading