Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Ces cochons halal qui mettent des musulmans en émoi

Gare aux hoax !

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mercredi 21 Mai 2014

« Le premier cochon halal génétiquement modifié ! » Il n’aura pas fallu longtemps pour que Saphirnews soit alerté par cette mystérieuse nouvelle de la part d’internautes musulmans dans le week-end du 17 et 18 mai. Avant même d’en être alertée, la rédaction a été témoin d’un partage massif de cette « information » qui n’est ni plus ni moins qu’un hoax. Retour sur une rumeur parmi des milliers d'autres en circulation sur la Toile.



Ces cochons halal qui mettent des musulmans en émoi
« Le premier cochon halal génétiquement modifié ! » Un clic sur le lien, et voici plus de détails sur ce « porc halal » d’un nouveau genre. Une équipe de chercheurs britanniques auraient réussi – tenez-vous bien – à créer des cochons halal génétiquement modifiés en leur insérant des gènes artificiels de poulet. « Plusieurs imams ont déjà déclaré que le porc ainsi modifié était tout à fait acceptable pour l’abattage rituel » et qu’il « ne peut plus être considéré totalement comme du porc, selon l’imam mufti Abdur ». Sauf qu’Abdur n’existe pas. Pas plus que le cochon estampillé halal.

Le cochon génétiquement modifié existe bien…

De très grosses tranches de faux étalées sur un peu vrai, une habile technique qui caractérise de nombreux hoax. Ces canulars informatiques ou rumeurs infondées, profitant largement de la crédulité des internautes, ont pollué les boîtes mails et le Web ces dernières années avec l'explosion des réseaux sociaux. Le vrai dans le hoax concernant le « cochon halal » : l’existence d’un porc génétiquement modifié. Celle-ci a en effet été révélée en avril 2013. Du nom de Pig 26, il est l’œuvre du Roslin Institute d'Edimbourg, en Ecosse, le même qui est à l’origine du premier mammifère cloné de l’Histoire, la brebis Dolly. Helen Sang, citée dans le hoax, travaille bien dans cet institut.

Avec Pig 26, l’objectif est cependant en aucun cas « de les faire accepter de certaines communautés ou religions » mais d’enrayer la peste porcine africaine, une maladie animale qui touche les porcs. Pig 26 a été créé sans que l’on sache encore quelles seront les conséquences sur la santé animale et humaine… Mais cela n’est pas l’objet de l’article.

… mais restera non consommable pour les musulmans !

Même génétiquement modifié, la consommation de porc reste et restera haram pour les musulmans. Le hoax qui a fait le buzz nous provient du site belge Nordpresse, dont le contenu a été notamment dupliqué sur le forum marocain Bladi quelques jours après la parution du billet mensonger du 14 mai. Le lien a été partagé en si peu de temps, en masse et, pour beaucoup, avec le plus grand sérieux qu’il n’a pas manqué d’être remarqué par le site marocain Yabiladi. Celui-ci n'entre toutefois pas dans les détails de la manipulation dans son article.

On ne le dira jamais assez : la crédibilité d’une information se mesure beaucoup par la crédibilité de la source d’information. Un simple coup d’œil sur Nordpresse suffit à dire qu’il n’y a pas une once de sérieux dans ses billets. Plus grave, contrairement au site satirique Le Gorafi auquel il est comparé par Yabiladi, Nordpresse se prévaut d'une identité non pas humoristique mais journalistique, en faisant paraître des écrits qui alimentent la fachosphère sur... « des prostitués bientôt certifiées halal à Amsterdam », la découverte en Russie d'un « vaccin contre l'homosexualité » ou l'histoire (fausse) d'une fillette en Afghanistan violée par son père et condamnée à mort pour adultère.

La fachosphère se frotte les mains

Plus c'est gros, mieux ça passe ? Tous les liens ne se valent pas et les hoax, par la rapidité d'une diffusion à grande échelle, peuvent provoquer de gros dégâts. Elles contribuent de fait à la désinformation des lecteurs peu ou pas vigilants. C'est également une technique très en vogue que se sont accaparés des militants d'extrême droite pour faire passer des idées racistes et islamophobes.

Alors, un conseil : arrêtez de transférer sans prendre la peine de vérifier un minimum le contenu. Et ne vous inquiétez pas : si un cochon certifié halal devait un jour exister, Saphirnews en fera l’article. Promis, juré !






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu