Connectez-vous S'inscrire






Société

Un livre pour répliquer aux mensonges de l’extrême droite (et d'autres)

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 15 Avril 2014

Les idées d’extrême droite ont la cote, la percée historique du Front national aux municipales vient les conforter et il est urgent de les combattre, plus encore parce qu'elles se sont largement banalisées. C’est fort de ce constat qu’est né le livre « En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite » (Editions de l’Atelier), lancé lundi 14 avril par une dizaine d’associations et de syndicats. Son auteur, Pierre-Yves Bulteau, s’est exprimé au micro de Saphirnews.



Un livre pour répliquer aux mensonges de l’extrême droite (et d'autres)
La France ne peut plus accueillir d’étrangers. Ils volent des emplois aux Français et ne sont ici que pour profiter du RSA et de l’aide médicale d’Etat. Et puis, ils sont beaucoup plus délinquants que les Français. Voyez les Roms, ils envoient leurs enfants commettre des vols car ils sont mineurs. Ils sont culturellement inintégrables. L’identité française n’a jamais été aussi menacée, la France est en train d’être colonisée par les étrangers. Soit dit en passant, la colonisation française a été une bonne chose… Les racines de la France sont chrétiennes, l’islam veut les faire oublier aux Français et les prières de rue sont le signe d’une islamisation rampante. La laïcité doit empêcher toute expression publique de l’islam !

Rassurez-vous, l’équipe de Saphirnews ne sombre pas. Voilà en quelques lignes une série d’idées fausses qui font le lit de l’extrême droite – elle-même ne se résumant pas au Front national et tant pis si Marine Le Pen refuse cette étiquette – et qui sont propagées dans l’ensemble de la société française. « Elles ont franchi les simples meetings et arènes politiques pour se nicher partout dans les facs, dans les campus, dans les usines, à la maison », nous indique Pierre-Yves Bulteau.

Pierre-Yves Bulteau
Pierre-Yves Bulteau

Des faits en réponse aux mensonges

Ce correspondant du Monde qui collabore également pour La Cimade est désormais l’auteur de l’ouvrage – du livret, devrait-on dire ! – En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, qui vient lister 73 de ses mensonges et autant de réponses argumentées, faits et chiffres à l’appui, pour les déconstruire de bout en bout.

L’immigration, la mondialisation, l’euro, l’insécurité, l’islam, l’identité et l’histoire françaises… tout y passe. A l’origine de ce livre coup de poing, Agnès Naton de La Vie ouvrière, une revue de la CGT, et Bernard Stéphan, directeur des Editions de l’Atelier. Depuis, outre la CGT, les syndicats de la FSU, Solidaires, les syndicats étudiants et lycéens comme l’UNEF, l’UNL et la FIDL ainsi que la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) se sont greffés au projet. Tous leurs représentants ont d’ailleurs fait le déplacement en conférence de presse, lundi 14 avril, à Paris, pour marquer la parution d’un ouvrage tiré à 17 000 exemplaires.

« Le livre a été pensé comme un outil d’éducation populaire » en présentant « des réponses simples et claires contre les arguments de l’extrême droite » qui « se sont propagées dans la politique républicaine, dans la droite mais même ailleurs avec un personnage comme Manuel Valls », nous explique Pierre-Yves Bulteau.

Un outil pour « reprendre la parole »

Pour Pierre-Yves Bulteau, il s’agit, « face à une idéologie, de répondre par la vérité des faits » avant tout, « la posture antifasciste, aujourd'hui, est dépassée ». L’alternative politique, ce sont « aux syndicats et aux partenaires qui, eux, ont une démarche concrète de terrain d’y répondre ». Eux vont d’abord se charger de diffuser le livre dans leur réseau militant pour lancer « la réplique ».

Son but « n’est pas de faire des propositions politiques en tant que telles mais que chaque lecteur s’en saisisse pour construire des réponses qui peuvent être politiques, syndicales, sociales, culturelles. L’important est de redonner confiance (…) dans la possibilité de répliquer aux idées fausses » de l’extrême droite « pour ouvrir la possibilité d’une construction politique et donner aux lecteurs la possibilité de s’engager pour construire cette perspective », fait savoir Bernard Stéphan en marge de la conférence.

Un livre ne suffira pas ; En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite n’en reste pas moins utile et nécessaire. A noter, son petit format, sa simplicité et son miniprix (5 €) font assurément de lui un manuel accessible à tous, qui saura vite être partagé.

Pierre-Yves Bulteau, En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, Ed. de l’Atelier, avril 2014, 168 pages, 5 €.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu