Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des calamars avec des anus de cochon : une rumeur infondée

Rédigé par | Mardi 22 Octobre 2013



Des calamars frits fabriqués à partir… d’anus de cochon ! Il n’en fallait pas plus pour que l’information, apparue en ce mois d’octobre, suscite effarement et dégoût auprès des consommateurs, notamment musulmans qui ont le porc en horreur .

Cette histoire, on la doit à l’eurodéputée néerlandaise Esther de Lange qui l’a évoqué le 17 octobre pour médiatiser son étude sur la fraude alimentaire. Le scandale de la viande chevaline dans les plats cuisinés au bœuf étant encore dans tous les esprits, l’histoire a enflammé les cœurs en un rien de temps et fait le tour des réseaux sociaux.

Un nouveau scandale alimentaire est né... à ceci près qu’il s’agit en fait d’une rumeur qui serait fausse de surcroît. Du moins à ce stade car aucune preuve tangible n’a été présentée par la députée pour étayer ses propos. Elle s’est uniquement contentée de rapporter une vieille rumeur et aucun test n'a permis de lui donner du crédit, a précisé son porte-parole.

Pour Aurore Van de Winkel, docteur en communication qui s’exprime sur le site participatif du Nouvel Observateur, il s’agit d’un « scandale légendaire très politique ». « La légende provoque le dégoût, ce qui fait son succès, l’amène à être diffusée rapidement et à être retenue plus facilement. Elle aurait pu utiliser un autre animal comme le bœuf ou le mouton dans son récit. Mais le porc est un animal exclu de la consommation de certaines communautés religieuses. (...) La légende ne cite pas de marque, ce qui oblige le consommateur effrayé à se méfier de toutes celles vendant du calamars fris », explique-elle.

Malgré tout, les consommateurs ont tout droit de s’interroger sur le contenu de leur assiette et d’entamer une révolution dans leurs habitudes, la fraude alimentaire étant très répandue à l’heure de l’industrialisation massive du secteur agroalimentaire.

Lire aussi :
Fraude : « Celui qui nous trompe n’est pas des nôtres »
Du cheval vendu comme du bœuf halal : le grossiste impuni
Findus halal : la SFCVH secouée par le scandale du cheval
Halal : le poisson bientôt nourri au porc
Des lasagnes non halal au cheval : un scandale européen

Et aussi :
Cochon : de l'interdit alimentaire à l'emblème islamophobe
Le porc, symbole de la confrontation entre islam et christianisme


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading














Recevez le meilleur de l'actu