Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Monde

Attentats de Christchurch : l’émouvant discours d’une commissaire néo-zélandaise « fière d’être musulmane » (vidéo)

Rédigé par | Lundi 18 Mars 2019



Attentats de Christchurch : l’émouvant discours d’une commissaire néo-zélandaise « fière d’être musulmane » (vidéo)
Devant une foule réunie sur Aotea Square, dans le centre-ville d’Auckland, où s’est tenue une veillée pour les victimes des attentats de Christchurch, Naila Hassan a prononcé un vibrant discours d'hommage à ceux et celles tombés sous les balles du terrorisme. Cette commissaire de police de confession musulmane, la plus haut gradée en Nouvelle-Zélande, a rappelé à ses concitoyens que la police néo-zélandaise mobilisera tous ses efforts pour garantir la sécurité de chaque citoyen.

« Je suis fière d’être musulmane et je suis un leader au sein de la police néo-zélandaise. Je suis horrifiée par ces événements de Christchurch », a déclaré Naila Hassan, la voix marquée par l’émotion, après des salutations en arabe applaudis par l’assistance. Cette chef de police, qui a eu du mal à contenir ses larmes, a tenu à rassurer « la communauté musulmane en particulier » et l’ensemble de la communauté néo-zélandaise du soutien sans faille de la police face au terrorisme.

« Je sais que ce sont des moments très pénibles », a reconnu Naila Hassan, qui a tout de même rassuré l’assistance des capacités de la police à déployer tous les moyens « pour veiller à ce que les victimes de cette attaque dévastatrice soient traitées avec le plus grand respect ». La vidéo de son intervention a été diffusée par l'institution policière néo-zélandaise.


Qui est Naila Hassan ?

Dans les rangs de la police depuis plus de 20 ans, Naila Hassan est aujourd’hui présentée comme la policière musulmane la plus haut gradée en Nouvelle-Zélande. Elle est chargée de superviser les opérations de police dans les banlieues sud d’Auckland. « Cela m’a pris plus de 20 ans dans la police avant de dire à quiconque que j’étais musulmane », a-t-elle reconnu auprès du quotidien néo-zélandais Stuff en juin 2018.

La raison ? Elle déclare avoir longtemps refusé d'attirer l'attention sur elle. C'est l’impulsion, en 2014, d’une nouvelle politique au sein de la police où « valoriser la diversité et l’empathie » figure dans le système de valeurs policières, puis, plus tard, les encouragements de son supérieur, qui ont aidé Naila Hassan à exprimer ouvertement son appartenance à la foi musulmane.

Lire aussi :
En France, des mobilisations nombreuses contre l’islamophobie après les attentats de Christchurch
Sans Abdul Aziz, le bilan des massacres dans les mosquées de Christchurch aurait été plus lourd
Nouvelle-Zélande : après les attentats de Christchurch, la théorie du grand remplacement sur le grill
Attentats de Christchurch : le témoignage de solidarité des chrétiens et juifs de Nouvelle-Zélande aux musulmans
Nouvelle-Zélande : après les attentats contre des mosquées de Christchurch, les appels à la vigilance des organisations musulmanes de France


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur