Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Affaire Tariq Ramadan : un procès aux assises requis pour viols

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Mardi 12 Juillet 2022 à 14:45

           


Affaire Tariq Ramadan : un procès aux assises requis pour viols
Du nouveau dans l’affaire Tariq Ramadan. Plus de quatre ans après le début d'un scandale qui a provoqué la chute de l'islamologue suisse, le parquet de Paris a requis, mardi 12 juillet, un procès aux assises.

Tariq Ramadan est accusé de viols commis entre 2009 et 2016 sur quatre femmes. L'homme, qui se serait bien passé de cette annonce, a fini par reconnaître en 2018 des relations sexuelles avec des plaignantes mais martèle être innocent des faits qui lui sont reprochés.

« Malgré les dénégations répétées du mis en examen, l’information judiciaire a permis de réunir de nombreux éléments à charge contre Tariq Ramadan », souligne le parquet dans ses réquisitions. A l’AFP, le parquet a indiqué « avoir requis par réquisitoire définitif daté de ce jour, la mise en accusation de l’intéressé devant la cour d’assises du chef de viol à l’égard de trois plaignantes et du chef de viol sur personne vulnérable à l’égard d’une plaignante ».

« L’information judiciaire n’a pas permis d’établir la réalité d’un complot tel que dénoncé par Tariq Ramadan mais plutôt une prise de conscience commune ayant permis à certaines d’avoir le courage de dénoncer les faits dont elles ont été victimes », note le parquet dans ses réquisitions. Si la déconvenue est grande pour la défense, la décision finale revient aux deux juges d’instruction chargées de cette affaire.

Lire aussi :
Violences sexuelles : il est temps de libérer la parole parmi les musulmans !
« Je crois fondamentalement en son innocence » : la femme de Tariq Ramadan témoigne (vidéo)
Tariq, #MeToo et nous
Affaire Tariq Ramadan : de la nécessité de faire preuve de prudence et de retenue
Affaire Tariq Ramadan : en appeler à la justice en portant haut le combat contre les violences sexuelles