Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Société

Violences sexuelles : il est temps de libérer la parole parmi les musulmans !

#LiberonsLaParole

Rédigé par | Samedi 19 Décembre 2020 à 11:05

           


Violences sexuelles : il est temps de libérer la parole parmi les musulmans !
Depuis la parution le 16 décembre de notre article « Un imam accusé d'agressions sexuelles à Montpellier : une famille en quête de justice », de très nombreux messages et sollicitations, de diverses natures, sont adressés à la rédaction de Saphirnews.

Les violences sexuelles sont un véritable tabou qu'il faut lever au sein des communautés musulmanes à travers le monde, tant dans les espaces domestiques, publics, éducatifs et religieux (écoles coraniques, mosquées…). Face à cette réalité aux lourdes conséquences pour les victimes, il est important, d’une part, d’accompagner la prise de conscience – encore trop timide – sur cette problématique et, d’autre part, d'encourager la prise de parole des victimes et de leur entourage. Car la peur doit changer de camp. Elle n'est pas du côté de ceux et celles qui dénoncent mais de ceux et celles qui abusent, a fortiori de ceux et celles qui se servent de la morale religieuse pour commettre l’irréparable.

Le harcèlement et les agressions à caractère sexuel sont encore souvent vus comme une problématique « extérieure », qui ne concernent pas ou que trop marginalement les musulmans, ce qui conduit beaucoup de personnes à évacuer le sujet comme un « non-problème ». Or, cette réalité existe parmi toutes les communautés, religieuses ou non, et elle est bien plus prégnante qu'on ne l'imagine tout simplement parce que l'omerta offre l'illusion que le problème n'existe pas ou qu'il n'est pas assez important pour être pris à bras-le-corps.

Le tabou fait force de dissuasion pour les victimes de parler de leurs souffrances. Enfermées dans un sentiment de honte mêlé de culpabilité, tétanisées par la peur de voir leur parole mise en doute, elles se réfugient souvent dans un silence destructeur pour elles-mêmes et parfois, dans bien des cas, pour les autres. Pour enclencher un changement, il est nécessaire de faire émerger un environnement bienveillant où les paroles de victimes ne seront pas soumises au rejet et au discrédit.

Dans le sillage de #MeToo qui a secoué même l’Eglise catholique, et si on entrait dans l’ère d’une grande libération de la parole dans les communautés musulmanes ?

Vous souhaitez apporter votre témoignage sur une situation de harcèlement et/ou d'abus sexuels que vous-mêmes ou des proches avez vécu ? Vous désirez apporter des paroles de soutien aux victimes, quelles qu'elles soient, de violences sexuelles ? Vous voulez partager vos points de vue sur ce sujet ? Vous souhaitez faire connaître des organisations ou des personnes qui travaillent sur cette problématique ? Vous souhaitez faire valoir une initiative ou une action pour lutter contre ce fléau ? Vous pouvez nous les adresser à cette adresse : liberonslaparole@saphirnews.com L'anonymat des témoignages sera garanti. #LiberonsLaParole

Lire aussi :
Un imam accusé d'agressions sexuelles à Montpellier : une famille en quête de justice
Affaire Tariq Ramadan : en appeler à la justice en portant haut le combat contre les violences sexuelles
Harcèlement psychologique des femmes musulmanes : brisons l'omerta !
Viols et harcèlements : des Weinstein dans les communautés musulmanes ?
Stop au tabou sur la sexualité et les violences sexuelles sur mineurs


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur