Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Violences sexuelles : il est temps de libérer la parole parmi les musulmans !

#LiberonsLaParole

Rédigé par | Samedi 19 Décembre 2020 à 11:05

           


Violences sexuelles : il est temps de libérer la parole parmi les musulmans !
Depuis la parution le 16 décembre de notre article « Un imam accusé d'agressions sexuelles à Montpellier : une famille en quête de justice », de très nombreux messages et sollicitations, de diverses natures, sont adressés à la rédaction de Saphirnews.

Les violences sexuelles sont un véritable tabou qu'il faut lever au sein des communautés musulmanes à travers le monde, tant dans les espaces domestiques, publics, éducatifs et religieux (écoles coraniques, mosquées…). Face à cette réalité aux lourdes conséquences pour les victimes, il est important, d’une part, d’accompagner la prise de conscience – encore trop timide – sur cette problématique et, d’autre part, d'encourager la prise de parole des victimes et de leur entourage. Car la peur doit changer de camp. Elle n'est pas du côté de ceux et celles qui dénoncent mais de ceux et celles qui abusent, a fortiori de ceux et celles qui se servent de la morale religieuse pour commettre l’irréparable.

Le harcèlement et les agressions à caractère sexuel sont encore souvent vus comme une problématique « extérieure », qui ne concernent pas ou que trop marginalement les musulmans, ce qui conduit beaucoup de personnes à évacuer le sujet comme un « non-problème ». Or, cette réalité existe parmi toutes les communautés, religieuses ou non, et elle est bien plus prégnante qu'on ne l'imagine tout simplement parce que l'omerta offre l'illusion que le problème n'existe pas ou qu'il n'est pas assez important pour être pris à bras-le-corps.

Le tabou fait force de dissuasion pour les victimes de parler de leurs souffrances. Enfermées dans un sentiment de honte mêlé de culpabilité, tétanisées par la peur de voir leur parole mise en doute, elles se réfugient souvent dans un silence destructeur pour elles-mêmes et parfois, dans bien des cas, pour les autres. Pour enclencher un changement, il est nécessaire de faire émerger un environnement bienveillant où les paroles de victimes ne seront pas soumises au rejet et au discrédit.

Dans le sillage de #MeToo qui a secoué même l’Eglise catholique, et si on entrait dans l’ère d’une grande libération de la parole dans les communautés musulmanes ?

Vous souhaitez apporter votre témoignage sur une situation de harcèlement et/ou d'abus sexuels que vous-mêmes ou des proches avez vécu ? Vous désirez apporter des paroles de soutien aux victimes, quelles qu'elles soient, de violences sexuelles ? Vous voulez partager vos points de vue sur ce sujet ? Vous souhaitez faire connaître des organisations ou des personnes qui travaillent sur cette problématique ? Vous souhaitez faire valoir une initiative ou une action pour lutter contre ce fléau ? Vous pouvez nous les adresser à cette adresse : liberonslaparole@saphirnews.com L'anonymat des témoignages sera garanti. #LiberonsLaParole

Lire aussi :
Un imam accusé d'agressions sexuelles à Montpellier : une famille en quête de justice
Affaire Tariq Ramadan : en appeler à la justice en portant haut le combat contre les violences sexuelles
Harcèlement psychologique des femmes musulmanes : brisons l'omerta !
Viols et harcèlements : des Weinstein dans les communautés musulmanes ?
Stop au tabou sur la sexualité et les violences sexuelles sur mineurs


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 21/12/2020 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La honte n'est pas musulmane. Ni athée ni issue d'aucune autre catégorie.
La déviance non plus.
Le fait que puisse être mentionnée une confession peut laisser entendre de cette dernière qu'elle à un logiciel spécifique, particulier.
Des personnes peuvent être écoutée au regard de leurs confessions ou moeurs mais il faut faire attention à ce que ce ne soit pas utilisé à des fins racistes. Lorsque l'on évoque des travers en faisant un lien avec une identité ça peut desservir plutôt que servir, ça peut être utilisé.
Après je reconnais que les luttes ne sont évidentes pour personnes.
Je dis peut être là à une chose très secondaire, mais sachant de tout ce qui peut être dit qu'il peut être utilisé il faut malheureusement y penser.

2.Posté par Premier Janvier le 22/12/2020 04:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et que dîtes vous de la violence libérale!
Tu n'es pas utile (oups tu 'as pas d'emploi). Ben crève la dalle.
Mais surtout fais pas chier.

3.Posté par Premier Janvier le 22/12/2020 04:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que dites vous de personnes qui ont 500 balles pour vivre.
Le libéralisme est un seigneur.
Si tu en es là c'est que tu n'as pas su te vendre.
Prends tes 500 balles et ferme ta gueule.
Et la personne d'y voir là un secours miraculeux, tandis qu'elle n'arrive même pas à bouffer avec de se prosterner et dire amen.

4.Posté par Premier Janvier le 22/12/2020 04:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu veux manger décemment. Bon ben allonge toi mon chéri.
Et il y a ainsi des millions d'allongés.
1000 balles, je sais que je pourrais à peine manger avec, mais je me battrais comme un lion pour avoir ce pécule mirobolant.
Je n'ai pas d'autre horizon que celui là, je veux donc en être. Un pauvre qui travaille.

5.Posté par Premier Janvier le 22/12/2020 05:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rapport à mon premier commentaire j'ai voulu dire d'un arabe qui critique l'islam qu'il est différent d'un occidental qui critique l'islam.
Le contraire est aussi vrai d'ailleurs.
L'islam la religion des arabes et le christianisme la religion des européens.
Les deux n'ont étaient pourtant qu'adoptées par les uns et les autres.
Mais on fait semblant de l'ignorer à des fins pratiques.
Elles ne sont perçues comme étant liées à une identité, que via l'Histoire.

6.Posté par Premier Janvier le 25/12/2020 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La société telle quelle est agencée, le fait de devoir travailler donc, nous rend docile.
Le mot travail signifie serviteur, esclave donc.
Et les mecs d'en être fier comme Artaban.
Tu travailles signifie non pas tu es libre mais tu es occupé, pendant ce temps là tu fais pas chier.
Prends tes 500. Prends tes 1000. Etc selon les situations. Mais il signifie tu es utile, comme pourrait l'être un objet, un ustensile, pendant ce temps là tu fais pas chier.
Même s'agissant de mecs pas à plaindre niveau revenus feraient pleurer dans les chaumières. Attention les mecs travaillent. Et c'est dur.
Je le voies autour de moi. Les mecs gagnent 4500 mensuel mais ils travaillent. Attention ils travaillent. Ils sont quelqu'un. Eux.
Le travail c'est ça. Un mirage.
Un truc à faire qui sert à faire penser tu es quelqu'un, pendant ce temps là au moins tu ne fais pas chier.

7.Posté par Moha le 17/01/2021 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Assalam alaykoum wa rahmatou Llahi wa barakatouh

Des "khattabi", il y en beaucoup dans la communauté musulmane, mais l'omerta règne, personne ne veut prendre le risque de s'attirer les foudres de tel ou tel groupe de musulmans ou de sa propre famille, skout skout faut pas parler, le fameux faut pas parler et le qu'en dira-t-on...la crainte des gens mais d'Allah.
Une grande partie de cette communauté est malsaine et toxique,
Osez ne serait que poser des questions sur les comptes des donateurs et vous verrez comment vous serez traités !
Osez dénoncer un charlatan qui se fait passer pour un raqi et vous verrez comment vous serez traités !
Osez dénoncer une agression sexuelle et c'est vous et vos proches qui serez pointés du doigts.
WALLAHI WALLAHI WALLAHI, cette communauté n'ira pas très loin tant gens qui se taisent, acceptent et ferment les yeux sur le mal.