Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Monde

Traitement des Ouïghours en Chine : 22 pays dénoncent Pékin, 37 autres prennent sa défense

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 15 Juillet 2019



Traitement des Ouïghours en Chine : 22 pays dénoncent Pékin, 37 autres prennent sa défense
Face à la répression à laquelle font face les Ouïghours dans la province chinoise du Xinjiang, 22 pays, principalement européens, ont adressé le 10 juillet une lettre commune « sans précédent » au Haut-Commissariat des droits de l’homme de l’ONU, dirigé par Michelle Bachelet.

Se disant « préoccupés par les rapports crédibles faisant état de détentions arbitraires (…), ainsi que de surveillance généralisée et de restrictions, ciblant particulièrement les Ouïghours et d’autres minorités dans le Xinjiang », les pays signataires ont choisi de dénoncer ensemble les agissements des autorités chinoises, rappelant « à la Chine ses obligations de membre du Conseil des droits de l’Homme de respecter les normes les plus élevées en matière de promotion et de protection des droits humains et de coopérer pleinement avec le Conseil ».

Ces 22 pays – la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Japon, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Estonie, la Finlande, l’Islande, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Espagne, la Suède et la Suisse – ont exhorté Pékin à « s’abstenir de toute détention arbitraire et restriction à la liberté de mouvement des Ouïghours et des autres communautés musulmanes et minoritaires du Xinjiang ».

Les États-Unis, qui ont ouvertement pris position contre la Chine sur ce dossier en dénonçant à maintes reprises le traitement des Ouïghours, ne figurent pas parmi les signataires de cette lettre, la représentation américaine ayant quitté le Conseil des droits de l’homme en 2018 après avoir qualifié celui-ci « d’hypocrite et d’égoïste ».

Des pays musulmans parmi les soutiens de Pékin

Si les pays musulmans ont été les grands absents parmi les signataires de cette lettre visant la Chine, quelques-uns ont, en revanche, choisi de soutenir ouvertement Pékin dans une lettre annoncée par Pékin vendredi 12 juillet.*

L’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, l’Egypte l’Algérie ou encore le Pakistan se sont ainsi joints à la Russie, la Corée du Nord, la Syrie, les Philippines, la Birmanie et 26 autres pays – 37 au total (liste plus bas) – afin de féliciter la Chine pour « ses remarquables réalisations en matière de droits humains ».

Ces pays « prennent note que le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme religieux ont causé d’énormes dommages à tous les groupes ethniques du Xinjiang » et appuient la prise d’une « série de mesures de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation dans le Xinjiang, notamment la création de centres d’enseignement et de formations professionnelles », des mesures qui font « face au grave défi du terrorisme et de l’extrémisme ».

Tandis que les 37 pays soutenant la Chine exhortent la communauté internationale à ne pas se fier à des « informations non confirmées avant de visiter le Xinjiang », Michelle Bachelet a affirmé attendre le « feu vert » de Pékin pour diligenter une enquête dans le Xinjiang. Une demande qu’elle n’est pas prête à voir se réaliser.

Qui sont les 37 pays soutenant la Chine ? L’Algérie, l’Angola, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, la Biélorussie, la Bolivie, le Burkina Faso, le Burundi, le Cambodge, le Cameroun, les Comores, Cuba, l’Egypte, l‘Erythrée, les Emirats arabes unis, le Gabon, le Koweït, le Laos, le Myanmar (Birmanie), le Nigéria, la Corée du Nord, Oman, le Pakistan, les Philippines, le Qatar, la République du Congo, la République démocratique du Congo, la Russie, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Syrie, le Tadjikistan, le Togo, le Turkménistan, le Venezuela et le Zimbabwe.

*Mise à jour jeudi 18 juillet : Le soutien affiché de pays musulmans à la Chine contre les Ouighours est dénoncé par Human Rights Watch.

Lire aussi :
La Chine accusée d'isoler les enfants des familles de Ouïghours
La Chine accusée de détenir les Ouïghours dans des « camps de concentration »
Palestine, Iran, Rohingyas, Ouïghours… ce que l’OCI en a dit depuis le sommet de La Mecque
https://www.saphirnews.com/Palestine-Iran-Rohingyas-Ouighours-ce-que-l-OCI-en-a-dit-depuis-le-sommet-de-La-Mecque_a26418.html