Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

La Chine accusée de détenir les Ouïghours dans des « camps de concentration »

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 6 Mai 2019



La Chine accusée de détenir les Ouïghours dans des « camps de concentration »
Le ton monte entre les États-Unis et la Chine concernant le sort de la minorité musulmane des Ouïghours.

Lors d’un point de presse organisé par le Pentagone vendredi 3 mai, les États-Unis, par la voix de Randall Schriver, responsable de la politique pour l’Asie dans le département de la Défense, a accusé la Chine de détenir les Ouïghours et d’autres musulmans dans des « camps de concentration ». Il s’agit de l’une des plus virulentes condamnations du gouvernement américain vis-à-vis de la Chine. Des déclarations qui mettent un peu plus à mal le rapport déjà tendu entre les deux pays.

« Le Parti communiste (chinois, ndlr) utilise les forces de sécurité pour l’emprisonnement massif des Chinois musulmans », a déclaré Randall Schriver, estimant le nombre des détenus à « près de trois millions de citoyens ».

Questionné sur l’usage de l’expression « camps de concentration » par un journaliste, Randall Schriver a répondu que l’analogie est justifiée « compte tenu de l’ampleur de la détention », de « ce qui se passe là-bas », « des objectifs du gouvernement chinois et de leurs propres commentaires en public ».

Le Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo a, quant à lui, utilisé le terme « camps de rééducation » similaires à ceux « des années 1930 » pour parler de ce que le gouvernement chinois décrit comme des « centres de formation professionnelle » destinés à lutter contre l’extrémisme.

Refusant l’analogie avec les « camps de concentration », les autorités du Xinjiang ont comparé ces camps à des « pensionnats ».

D'anciens détenus ont raconté la manière dont ils ont été torturés, la puissance des endoctrinements subis qui ont poussé des personnes au suicide et les difficiles conditions de vie dans ces camps.

Lire aussi :
En Chine, la traque des Ouïghours musulmans s’opère à travers une application mobile
Répression des Ouïghours : l’Arabie Saoudite soutient l'utilisation des camps en Chine
Chine : des Ouïghours musulmans forcés à manger du porc et à boire de l’alcool