Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

Ta dernière marche dans la mosquée : deux ans après l'attentat à la mosquée de Québec, un documentaire pour ne pas oublier

Rédigé par | Mardi 29 Janvier 2019

Deux ans, jour pour jour, après l’attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec, au Canada, le documentaire « Ta dernière marche dans la mosquée » (« Your Last Walk in the Mosque ») sort en VOD ce mardi 29 janvier. Ce film, qui rend hommage aux victimes de l’odieuse tragédie, offre des témoignages poignants de survivants et de proches des disparus.



Cible d'un attentat islamophobe en janvier 2017, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) conserve, à ce jour, quelques paires de chaussures appartenant aux victimes décédées dans les étagères situées à l’entrée de la mosquée.
Cible d'un attentat islamophobe en janvier 2017, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) conserve, à ce jour, quelques paires de chaussures appartenant aux victimes décédées dans les étagères situées à l’entrée de la mosquée.
L'islamophobie tue. Et cette haine des musulmans a bel et bien tué le soir du 29 janvier 2017 au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). L’attentat, survenu après la prière du icha, a provoqué la mort de six fidèles – Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, Azzeddine Soufiane et Aboubaker Thabti – et en blesse plusieurs autres. Le Canada tout entier était alors sous le choc.

Ces douloureux souvenirs, gravés dans les mémoires des familles des victimes, décédées et rescapées, et des fidèles de la mosquée, sont restitués dans Ta dernière marche dans la mosquée (Your Last Walk in the Mosque), qui sort en VOD ce mardi 29 janvier.

Aymen Derbali : « Ma dernière marche était dans la mosquée »

Une dernière marche, c’est celle qu’a notamment fait Aymen Derbali, avant d’être paralysé des suites des sept balles reçues dans son corps. C’est sur ce père de trois enfants, sans qui le bilan humain aurait pu être plus lourd, que s’ouvre le documentaire, malgré son état de santé précaire lorsque le tournage du film a été réalisé, quatre mois après l’attentat, en mai 2017.

S’en suivent les témoignages forts de rescapés mais aussi de veuves et de leurs enfants qui offre un éclairage plus intime que jamais du vécu du drame.

Mourir à la mosquée, une source de réconfort

Au-delà des témoignages sur le vécu du drame par les protagonistes, comment ces derniers ont-ils surmonté le traumatisme ? C’est aussi cette question que les intervenants du film sont amenés à répondre. Et aussi brutale que fut la mort des six fidèles, il est des familles qui ont trouvé du réconfort et de l'apaisement en partie dans le fait qu'ils soient décédés dans la mosquée, maison de Dieu, après leur prière, tels des martyrs…

Est aussi abordée la notion de la foi dans le décret divin et dans le destin, un des piliers de la croyance islamique, qui semble bien avoir aidé bien des personnes à traverser l'épreuve.

La sortie en VOD du documentaire de 50 minutes, réalisé par Ubaydah Abu-Usayd, fondateur du Cerceau (Centre Éducatif et de Recherche en Cinéma et Audiovisuel), et Abderrahmane Hedjoudje, auteur de la trilogie « Californian Muslims », tombe à point nommé, deux ans après l’attentat. « Pour comprendre et ne pas oublier », affirment ses réalisateurs. Le CCIQ conserve d'ailleurs, à ce jour, quelques paires de chaussures appartenant aux défunts dans les étagères situées à l’entrée du lieu de culte. Paix à leurs âmes.

Mise à jour lundi 18 mars : Après le double attentat sanglant perpétré contre des mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, les réalisateurs de Your Last Walk in the Mosque ont décidé de mettre le documentaire à disposition des internautes, « par devoir d’histoire et de prière ». Pour le regarder, c'est ici.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur