Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Canada : les musulmans mobilisés pour faire du 29 janvier une journée nationale contre la haine et l’intolérance

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 26 Novembre 2018



Canada : les musulmans mobilisés pour faire du 29 janvier une journée nationale contre la haine et l’intolérance
Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement canadien, le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) appelle les autorités à faire de la date du 29 janvier une journée nationale contre la haine et l’intolérance. L’action a reçu l’aval de plus de 100 organisations musulmanes du pays ainsi que des groupes interconfessionnels et leurs partenaires, à l'aube de la deuxième commémoration de l'attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) le 29 janvier 2017. L'attaque avait alors coûté la vie à six fidèles musulmans et avait blessé 19 autres.

L’initiative est soutenue par le CCIQ. « Il ne fait aucun doute, pour les communautés musulmanes et beaucoup d’autres au Canada, que le 29 janvier sera toujours associé à l’attaque dévastatrice contre la mosquée de Québec », a affirmé le leader du NCCM, Ihsan Gardee. « En élargissant notre appel à unir les communautés dans la lutte contre la haine, nous envoyons un message clair à ceux qui pourraient tenter de semer la division parmi les Canadiens : que ce soit notre porte ou celle de notre voisin, lorsque la haine et l’intolérance nous frappent, nous serons toujours là, les uns pour les autres », a-t-il précisé.

Dans la lettre ouverte, les organisations signataires déplorent la hausse du « nombre de crimes motivés par la haine et la discrimination contre les groupes minoritaires et les communautés autochtones ». Conscient du fait que le combat pour la protection des minorités religieuses, raciales et communautaires ne devrait pas être l’affaire que des seules minorités, elles appellent à une unité « non seulement contre l’islamophobie, mais aussi contre toutes les formes de haine ».

Lire aussi :
Attentat à la mosquée de Québec : le tueur plaide coupable, le procès évité
Un an après l’attentat contre une mosquée de Québec, le Canada rend hommage aux victimes