Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Perquisitions chez Sarkozy

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 4 Juillet 2012



A peine un mois après son immunité présidentielle qui le protégeait jusqu'au 16 juin, Nicolas Sarkozy a déjà affaire à la justice. Son nom apparaît dans plusieurs dossiers dont celui des Bettencourt.
Dans cette affaire des perquisitions ont déjà été menées mardi 3 juillet au domicile, au bureau et à l'ancien cabinet d'avocat de l'ancien président de la République.

Jean-Michel Gentil, le juge bordelais en charge de ce dossier s'est rendu dans ces différents lieux accompagné d'une dizaine de policiers. En déplacement au Canada avec sa famille, Nicolas Sarkozy n'a pas assisté aux perquisitions au cours desquelles rien n'a été saisi.

Ces investigations visent à tirer au clair un éventuel financement politique illicite. On soupçonne, en effet, que l'argent des Bettencourt ait financé une partie de la campagne présidentielle de l'ancien président en 2007.
Les interrogations sont grandes d'autant plus que l'ex-comptable des milliardaires, Claire Thibout, assure que Patrice de Maistre, gestionnaire de fortune des Bettencourt, lui avait demandé de retirer 150 000 euros en liquide pour les remettre à Eric Woerth, alors trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy.
A la suite de ces accusations Patrice de Maistre et l'ancien ministre du Budget avait d'ailleurs été mis en examen.

Nicolas Sarkozy qui dément avoir reçu de l'argent des Bettencourt pour sa campagne, a contre-attaqué. Dès la mi-juin, pour se défendre, l'ancien chef d'Etat a fait communiquer au juge une copie certifiée conforme de son agenda 2007. Le but : prouver qu'il ne s'est rendu au domicile du couple à Neuilly-sur-Seine qu'une seule fois alors que plusieurs témoins disent l'avoir vu plusieurs fois chez les milliardaires.

Son avocat, Me Herzog, considère que les perquisitions « se révèleront être ce qu'on peut en attendre, des actes inutiles » dans un communiqué.
Mais, pour tirer cette affaire au claire, le juge peut encore décider de convoquer Nicolas Sarkozy.

Lire aussi :
Après la défaite, la justice attend Sarkozy au tournant
Sarkozy attaqué en justice pour provocation à la haine raciale
Affaire Merah : le père d'une victime porte plainte contre Sarkozy
Après l'Elysée, Sarkozy prend une retraite dorée
Les élections législatives se feront sans Sarkozy
Sur le Web, la défaite de Nicolas Sarkozy fait hurler de rire
Sarkozy-Kadhafi : le président-candidat va porter plainte contre Médiapart