Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Patrick Lozès conteste les raisons avancées sur la baisse des actes islamophobes

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 18 Juillet 2012



« Mais pourquoi donc préciser aussi lourdement que la baisse est intervenue… juste après la campagne présidentielle », s’interroge Patrick Lozès, ancien président du CRAN, en soulignant qu’il n’y a pas les gentils d'un côté et les méchants de l'autre.

Il réfute la thèse du lien de cause à effet entre l'arrivée au pouvoir de la gauche et la baisse des actes à caractère islamophobe observée par le Conseil français du culte musulman (CFCM).

L'Observatoire national contre l'islamophobie, instance créée par le CFCM, avait en effet noté, dans son bilan semestriel du 1er janvier au 30 juin 2012, une augmentation des actes islamophobes de 14,49 % au premier semestre 2012. La comparaison mensuelle montre précisément une augmentation de 14 points des actes islamophobes entre mai 2011 et mai 2012, en plein coeur de la campagne présidentielle ; et une baisse de 7 points entre juin 2011 et juin 2012, alors que les discours politiques postélectoraux trouvaient d'autres chevaux de bataille que les thème de l'immigration, de la laïcité ou de l'islam...


Lire aussi :
L'islamophobie en baisse après l'élection présidentielle
Islamophobie : l’aéroport de Nantes obligeait les musulmanes à se dévoiler, le CFCM alerté
L'islamophobie en France, une réalité dénoncée par Amnesty International
Entre "islamophobie" et "islamoparanoïa"
Les actes anti-musulmans en hausse de 58 % en 2011, l'islamophobie d'Etat dénoncé (CCIF)