Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Nantes : les musulmans mobilisés pour Gaza et contre un « califat bidon »

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 25 Juillet 2014



A Nantes (Loire-Atlantique), l’Association islamique de l’ouest de la France (AIOF) en charge de la gestion de la mosquée Assalam participera dimanche 27 juillet à un « rassemblement pour dénoncer les exactions commises contre les chrétiens d’Irak », nous informe Mohammed Guerroumi, chargé de communication de l’AIOF.

A l’appel de plusieurs personnalités locales, la manifestation se déroulera sur la place Saint-Pierre où est située la cathédrale. Ce sera un « rassemblement amical et pour la paix », commente M. Guerroumi, qui ajoute que l’objectif est de « dénoncer les exactions faites au nom d’un califat bidon ». L’association musulmane souhaite afficher sa solidarité à la communauté chrétienne d’Irak chassée du pays par l’Etat islamique (EI), qui contrôle une partie de la Syrie et de l’Irak où le chef Abou Bakr Al-Baghdadi a proclamé un califat.

Dernièrement, l’AIOF s’est mobilisée en faveur du peuple de Gaza, qui subit actuellement une offensive meurtrière d’Israël, en participant à deux manifestations. La première, organisée par l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS), a rassemblé samedi 12 juillet autour de 900 personnes, nous dit M. Guerroumi. La semaine d’après, samedi 19 juillet, l’AIOF aux côtés de l’Association Terre des Mondes (ATM) appelait à manifester. 1 500 personnes avaient fait le déplacement.

La manifestation pro-palestinienne à Nantes, samedi 12 juillet.
La manifestation pro-palestinienne à Nantes, samedi 12 juillet.
A Nantes, une autre manifestation pro-palestinienne est prévue pour samedi 26 juillet. Mais l’AIOF n’y prendra pas part. Elle « craint toute récupération quelconque », nous explique M. Guerroumi, qui indique que différents partis politiques comme le Parti socialiste (PS), le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et Europe Ecologie les Verts (EELV) ainsi que les syndicats y participeront.

A Paris, la dernière manifestation ayant réuni des partis politiques a rassemblé entre 15 000 et 25 000 personnes, mercredi 23 juillet.

Lire aussi :
La persécution des chrétiens d’Irak, contraire à l'islam dénonce l'OCI
Irak : des tombes de prophètes détruites par l'Etat islamique (vidéo)
Homicides et enlèvements explosent en Irak
L'Irak plongé en plein chaos, le pouvoir dépassé
« L’Etat islamique va s’installer durablement en Irak et en Syrie »
Rejoindre le « califat », l'appel fou qui indiffère les musulmans
Les chrétiens de Mossoul chassés par l’Etat islamique

Et aussi :
Gaza : une nouvelle manif parisienne interdite
Manif pour Gaza : 25 000 personnes dans les rues de Paris
Manif pour Gaza : les appels à mobilisation renforcés en France
Sarcelles : la manif pour Gaza dégénère, ce qu'il s'est passé
Manif pour Gaza interdite : l'appel à la désobéissance civile entendu par milliers
Sarcelles : la manif pour Gaza dégénère, ce qu'il s'est passé
Manif pour Gaza interdite : « une décision politique » contestée en justice
Manif pour Gaza : le CRIF à l’Elysée, un soutien redoublé
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?
De Paris à Gaza, Israël conspué par des milliers de manifestants