Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Irak : des tombes de prophètes détruites par l'Etat islamique (vidéo)

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 25 Juillet 2014



L’Etat islamique (EI), qui contrôle une partie de la Syrie et de l’Irak où le chef Abou Bakr Al-Baghdadi a proclamé un califat poursuit son entreprise de destruction. En plus de terroriser la population, les insurgés s’en prennent aux lieux historiques de l’islam.

Ils ont ainsi fait exploser la mosquée réputée pour abriter la tombe du prophète Yunus (Jonas) dans le nord de Mossoul, jeudi 24 juillet. Les membres de l’EI ont interdit l’accès du lieu de culte avant d’y installer des explosifs et les faire exploser, ont indiqué des témoins de la scène qui préfèrent rester anonymes. La déflagration a endommagé plusieurs maisons voisines. Le sanctuaire de cette figure religieuse a été « réduit en poussière », déplore auprès de l’AFP un officiel.


Dans la tradition des trois religions monothéistes, le prophète Yunus est connu pour avoir été recueilli dans le ventre d’un gros poisson, une baleine pour certains, après avoir été jeté à la mer par des marins. Son mausolée bâti sur un site datant du VIIIe siècle avant Jésus-Christ est considéré comme l’un des plus vieux vestiges historiques de Mossoul. Le même jour, un lieu de culte (la mosquée de l’imam Aoun Bin Al-Hassan) a également été détruit. Les autorités ont également indiqué dans un journal local que le mausolée du prophète Daniel avait été bombardé, rapporte le site anglophone Al-Arabiya.

Depuis leur prise de la deuxième ville du pays en juin dernier, les membres de l’EI ont détruit ou endommagé plusieurs mausolées et mosquées chiites. Le palais épiscopal des Syriens catholiques de Mossoul et la cathédrale Al-Taheera ont également été incendiés dernièrement dans un pays d'où les chrétiens sont chassés ,

Les extrémistes de l’EI sont bien déterminés à saccager tout le patrimoine religieux qu’ils jugent « haram » (interdit) comme s’étaient adonnés avant eux les extrémistes d’Ansar Dine lorsqu’ils contrôlaient le nord du Mali en 2012.

Lire aussi :
La persécution des chrétiens d’Irak, contraire à l'islam dénonce l'OCI
Homicides et enlèvements explosent en Irak
L'Irak plongé en plein chaos, le pouvoir dépassé
« L’Etat islamique va s’installer durablement en Irak et en Syrie »
Rejoindre le « califat », l'appel fou qui indiffère les musulmans
Les chrétiens de Mossoul chassés par l’Etat islamique





Loading












Recevez le meilleur de l'actu