Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les musulmans condamnent l’agression antisémite de Villeurbanne

Rédigé par La Rédaction | Lundi 4 Juin 2012



L'agression, samedi 2 juin à Villeurbanne (Rhône), de trois jeunes personnes de confession juive, a provoqué un tollé dans la classe politique. Parmi les très nombreuses réactions, le chef du gouvernement, Jean-Marc Ayrault, a dénoncé une « violence insupportable » tandis que la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a qualifié l'agression « d'acte absolument ignoble ».

Alors que les actes antisémites ont baissé de 16 % en 2011, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier, a déclaré qu’ils sont de plus en plus nombreux depuis les tueries de Toulouse en mars, évoquant un lien « indiscutable » entre cette agression et l'affaire Merah, en affirmant que depuis la tuerie de Toulouse, les actes antisémites se font plus nombreux. « Nous avons des données statistiques », a-t-il déclaré, sans pour autant citer de chiffre.

Sans attendre les résultats de l'enquête que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls veut mener « dans la plus grande discrétion », chacun y va de ses hypothèses. Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) a très vite souligné que les agresseurs, décrits comme étant « d'origine maghrébine », avaient « proféré des insultes en rapport avec la religion juive » des victimes.

Pour sa part, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a condamné, lundi 4 juin « avec la plus grande vigueur les actes d’agression antisémites » et « assure les victimes, leurs familles et la communauté juive de France de son soutien et de sa solidarité fraternels face à ces actes odieux et insupportables ».

Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane de Villeurbanne, a aussi condamné « avec la plus grande fermeté ces actes odieux quelque qu’en soient les auteurs ou les mobiles ». « C’est avec effroi et consternation que j’ai appris l’agression ce de trois jeunes villeurbannais de confession juive », a-t-il également souligné

Les faits se sont déroulés samedi vers 18h30 à proximité de l'école juive Beth Menahem de Villeurbanne. Trois jeunes juifs d'une vingtaine d'années, portant une kippa ont été « insultés et bousculés par trois individus » avant d'être rejoints quelques minutes plus tard par une dizaine de personnes selon les victimes. Un des jeunes agressés a eu une plaie ouverte au crâne et une jeune fille a été atteinte à la nuque, selon le ministère de l'Intérieur. Brièvement hospitalisés, ils sont ressortis tous les trois de l'hôpital le soir même avec cinq jours d'interruption totale temporaire, a précisé la police à l'AFP.

Lire aussi :
L’Amitié judéo-musulmane fait son tour de France mais oublie l’islamophobie
L'islamophobie en France, une réalité dénoncée par Amnesty International
Les actes anti-musulmans en hausse de 58 % en 2011, l'islamophobie d'Etat dénoncé (CCIF)
Toulouse : les musulmans pris en otage par Mohamed Merah, la campagne électorale vire au tout-sécuritaire
Un délégué interministériel contre le racisme et l'antisémitisme... l'islamophobie alors ?
CRIF : « l’antisionisme obsessionnel », source de l’antisémitisme





Loading