Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Les Etats-Unis renoncent à déplacer leur ambassade à Jérusalem

Rédigé par | Vendredi 2 Juin 2017



Les Etats-Unis renoncent à déplacer leur ambassade à Jérusalem
Le président américain Donald Trump avait promis pendant sa campagne électorale de transférer l’ambassade des Etats-Unis dans la ville de Jérusalem. Le siège de la diplomatie américaine aurait alors quitté Tel Aviv où siège l’ensemble des ambassades du pays pour rejoindre la ville sainte.

Donald Trump a signé, jeudi 1er juin, une exemption qui permet de passer outre le Jerusalem Embassy Act. En novembre 1995, le congrès américain établissait que la représentation diplomatique de Washington dans l’Etat hébreu doit se trouver à Jérusalem, reconnaissant ainsi cette ville comme la capitale d'Israël. Mais, depuis la fin des années 1990, tous les présidents américains signent tous les six mois une clause dérogatoire afin de bloquer l’application de cette loi. Le milliardaire excentrique a finalement décidé de suivre ses prédécesseurs. « Le président Trump a pris cette décision pour maximiser les chances de négocier avec succès un accord entre Israël et les Palestiniens », justifie la présidence dans un communiqué.

Les réactions des officiels israéliens et palestiniens ne se sont pas fait attendre. Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé, dans un communiqué, que « la position constante d’Israël est que l’ambassade américaine, comme les ambassades de tous les pays avec qui nous avons des relations diplomatiques, devrait être à Jérusalem, notre capitale éternelle » car « maintenir les ambassades ailleurs que dans la capitale éloigne encore la paix en maintenant le fantasme palestinien selon lequel le peuple juif et l’Etat juif n’ont pas de connexion à Jérusalem ». Nir Barkat, le maire de la ville « trois fois sainte » s’est dit déçu mais reste optimiste : « Je continuerai à fournir de l’aide à l’administration américaine, et à faire tout ce que je peux pour garantir que le déplacement se produise dès que possible. »

Le docteur Husam Zomlot, nouvel envoyé de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) aux Etats-Unis, a estimé que la décision est « conforme à la politique américaine de longue date et au consensus international, et elle donne une chance à la paix ». « Nous sommes prêts à commencer le processus de consultation avec l’administration américaine. Nous sommes sérieux et sincères sur la conclusion d’une paix juste et durable », a-t-il ajouté. Le porte-parole des Nations-Unis, Stéphane Dujarric a salué « une sage décision », précisant que « le statut de Jérusalem est un problème essentiel qui ne peut être résolu que par un règlement politique négocié » du conflit israélo-palestinien.





Loading