Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le Qatar soutient l'Egypte, coup dur pour les Frères musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Décembre 2014



Le Qatar soutient l'Egypte, coup dur pour les Frères musulmans
La lune de miel entre les Frères musulmans et le Qatar est terminée. A l’issue du sommet annuel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui s’est achevé mardi 9 décembre, la pétro-monarchie du Golfe a proclamé son « plein soutien » à l’Egypte et à son régime présidé par Abdel Fattah al-Sissi, à l’origine du coup d’Etat en juillet 2013 qui a brutalement précipité la chute des Frères musulmans.

Dans leur communiqué final, le CCG, qui regroupe en son sein l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Koweït, le sultanat d’Oman et le Qatar, ont proclamé leur « appui au programme (politique) du président Sissi » et se sont engagés à aider l'Egypte à assurer « sa stabilité et sa prospérité ».

Ce faisant, le Qatar ne se porte plus garant de la confrérie alors que de nombreux responsables et figures influentes du mouvement ont trouvé refuge dans l’émirat, le seul dans la région à avoir affiché son soutien à leur cause.

Voulant mettre fin à la crise diplomatique qui régnait au sein de la CCG, l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani a finalement cédé à la pression de ses voisins, fervents soutiens de l’Egypte qui ont tous placé les Frères musulmans dans leur liste des organisations terroristes, à commencer par l’Arabie Saoudite.

En prélude à ce choix politique, plusieurs responsables des Frères musulmans avaient été bannis du Qatar, en septembre. Désormais, le sort du savant Yusuf al-Qaradawi, réclamé par l’Egypte, est en suspens.

Lire aussi :
Interpol : Al-Qaradawi se défend, Erdogan en soutien
Wanted : Al-Qaradawi frappé d'une notice rouge d’Interpol
Qualifiée de « terroriste » par les Emirats, l'UOIF en colère
Des responsables des Frères musulmans bannis du Qatar
Hollande blanchit Sissi à Paris, les droits de l'homme en Egypte à la trappe
Egypte : al-Sissi président, l'arrêt de mort des Frères musulmans
Egypte : Al-Qaradawi, en soutien à Morsi, lance une fatwa