Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël annexe 400 hectares de terres en Cisjordanie

Rédigé par La Rédaction | Lundi 1 Septembre 2014



Moins d’une semaine après le cessez-le-feu dans la Bande de Gaza, Israël a annoncé, dimanche 31 août, avoir lancé une procédure en vue de s’approprier 400 hectares de terres situés en Cisjordanie, à Gush Etzion, près de Bethléem.

Les terres en question ont été déclarées « terres de l’Etat, sur les instructions de la hiérarchie politique » par l’administration civile, a précisé l’armée dans un communiqué, qui mentionne que les parties concernées par cette décision ont 45 jours pour faire appel.

L’armée n’a pas précisé les raisons de cette décision, mais selon la radio israélienne, il s’agirait de représailles au meurtre des trois Israéliens tués dans ce secteur au mois de juin, qui avait justifié, aux yeux de Benjamin Netanyahou, le déclenchement de l’opération Bordure protectrice, soldée par plus de 2000 morts palestiniens.

« Cette décision sera un facteur d’instabilité. Cela ne fera que jeter de l’huile sur le feu, après la guerre à Gaza », a déploré Nabil Abou Rdainah, le porte-parole du président Mahmoud Abbas. Même du côté de l’administration américaine, pourtant soutien déclaré d’Israël, on juge cette initiative « contreproductive ». Un responsable du département d’Etat a appelé le gouvernement de Benjamin Netanyahou à revenir sur cette décision.

L’organisation La Paix maintenant a dénoncé une décision « sans précédent » par son ampleur depuis les années 1980. Cette appropriation, qui viserait à pérenniser une colonie où vivent 10 à 15 familles, constitue une « punition collective infligée aux Israéliens que l'on éloigne encore davantage d'une perspective de paix avec deux États (israélien et palestinien) pour deux peuples » estime Hagit Ofran, une responsable de l’organisation.

Lire aussi :
Visite virtuelle dans les ruines de Gaza bombardée
Israël-Palestine, un « avenir muré par l’occupation »
Israël élu pour diriger un comité de l’ONU sur... la décolonisation
La colonisation israélienne à la loupe sur iPhone