Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : le chantier d’une mosquée tagué à Charleville-Mézières

Rédigé par La Rédaction | Lundi 9 Septembre 2013



Le chantier d’une mosquée de Charleville-Mézières, dans les Ardennes, a été la cible d’un acte islamophobe. Des tags ont été inscrits sur les murs du chantier de la mosquée, fait savoir le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) vendredi 6 septembre.

On peut « nettement apercevoir le message "non à l’islam" ainsi que des croix celtiques », indique le collectif, qui a été contacté par l'association de la mosquée et du Centre culturel des Ardennes, gestionnaire du lieu de culte en construction.

Une tête de cochon, les lettres WP pour « White power » et FAF pour « la France aux Français » ont aussi été tracées sur les murs de la future mosquée, peut-on voir sur des photos publiées par L’Union L’Ardennais, lundi 9 septembre. Ces dégradations « datent de lundi dernier », précise le journal régional.

« Mi-juillet, d’autres actes islamophobes avaient déjà été commis sur ce même site avec notamment le sabotage de la grue et des cabanes de chantier ou encore le vol de câbles électriques, les dégâts se chiffrant à 11000 euros », rappelle le CCIF. Une plainte a été déposée pour chacune des deux affaires.

Alors que les attaques contre les lieux de culte musulman explosent, les chantiers de mosquées tout comme les édifices déjà construites ont besoin urgemment d’une protection renforcée.

Lire aussi :
Islamophobie : une mosquée de Besançon encore profanée
Les mosquées profanées face au coût de la sécurité
Projet d'attentat contre une mosquée : les musulmans réclament protection
Islamophobie : une mosquée profanée deux fois en Gironde
Islamophobie : une mosquée profanée à Cognac
Un cocktail molotov jeté contre la mosquée de Libourne
Mosquées en danger : que fait la police ?
Le CFCM confirme l'explosion de l'islamophobie en chiffres