Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Monde

États-Unis : la nomination historique de Rashad Hussain actée sur le front de la liberté religieuse

Rédigé par | Lundi 20 Décembre 2021 à 08:25

           

Rashad Hussain est le premier Américain musulman à occuper le poste d'ambassadeur de la liberté religieuse internationale. La décision de Joe Biden prise l'été vient tout récemment d'être confirmée par le Sénat.



Rashad Hussain est le premier américain de confession musulmane à être nommé par le gouvernement américain au poste d'ambassadeur de la liberté religieuse à l'étranger. © CC BY 2.0/Mission américaine à l'ONU
Rashad Hussain est le premier américain de confession musulmane à être nommé par le gouvernement américain au poste d'ambassadeur de la liberté religieuse à l'étranger. © CC BY 2.0/Mission américaine à l'ONU
Rashad Hussain avait été nommé au poste d'ambassadeur itinérant chargé de la liberté religieuse internationale le 30 juillet 2021 par Joe Biden. Cette décision a été confortée jeudi 16 novembre par le Sénat, qui a largement voté en faveur de cette désignation par 85 voix pour et 5 contre.

Rashad Hussain, qui a notamment servi comme envoyé spécial des États-Unis à l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sous l'ère Obama, est le premier Américain de confession musulmane à ce poste. « C'est un jour historique pour la communauté américano-musulmane et notre nation », a noté le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).

Rashad Hussain « a servi notre communauté et notre pays au plus haut niveau d'intégrité et d'intelligence. Nous sommes impatients de travailler avec lui pour faire avancer la liberté religieuse sous sa direction », a souligné Salam Al-Marayati, le président du Conseil musulman des affaires publiques (MPAC).

Lire aussi : Qui est Rashad Hussain, le nouveau médiateur américain auprès des musulmans ?

Des compétences au service d'une grande cause

La Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) a aussi naturellement salué, vendredi 17 décembre, la confirmation au poste de l'avocat d'origine indienne, âgé de 42 ans. Outre l'anglais, ce hafiz du Coran - qui a appris tout entier le Livre saint - parle l'arabe, l'ourdou et l'espagnol.

« Le droit à la liberté de religion ou de conviction est constamment menacé dans le monde. L'ambassadeur joue un rôle essentiel en dirigeant les efforts efforts du gouvernement américain pour protéger ce droit fondamental », a déclaré la directrice de l'USCIRF Nadine Maenza. « Avec ses années de connaissances et d'expérience, l'ambassadeur Hussain est bien placé pour faire avancer la promotion par le gouvernement américain de la liberté religieuse dans le monde. »

Lire aussi :
Etats-Unis : Sara Minkara désignée conseillère spéciale pour les droits des personnes handicapées
Etats-Unis : la lutte contre l’islamophobie au cœur des débats entre élus au Congrès


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur