Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Diam’s : être voilée ne signifie pas « être arriérée ! »

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 3 Juillet 2013



Diam's sort de son silence. L’ex-rappeuse a accordé une interview à Elle, publiée sur le site du magazine vendredi 28 juin. Cette entrevue est l’occasion pour Diam's, de son vrai nom Mélanie Georgiades, de montrer à quel point sa nouvelle vie lui plait.

« Je suis comme toutes les femmes, toutes les mamans ! Pour moi, c’est une chance de pouvoir m’occuper de ma fille », dit-elle. « La spiritualité prend aussi une grande place dans ma vie. Et puis il y a ma famille et mes amis. Je passe beaucoup de temps avec eux », ajoute l’ancienne rappeuse.

Convertie à l’islam et voilée, elle n’échappe pas à une question sur le caractère prétendument arriéré du voile. «Vous avez beaucoup milité contre les violences faites aux femmes. Notamment en évoquant votre expérience dans votre chanson "Ma souffrance". En défendant le voile, n’avez-vous pas le sentiment de faire un pas en arrière ? », lui demande ainsi le journaliste.

« Parler de pas en arrière, c’est considérer qu’il y aurait une façon de vivre qui serait la normalité. Pardon, mais être différente ne signifie pas être arriérée ! Le voile souffre d’une mauvaise réputation en France, mais il est vécu par beaucoup de femmes comme un élément d’équilibre, de protection, d’honneur, même si je conçois – pour en avoir fait l’expérience – que ce n’est pas cet aspect que les médias diffusent », répond du tac au tac Mélanie.

« J’ai beaucoup voyagé dans le monde avec mon voile. Les regards sont vraiment différents à l’étranger, où l’on accepte les religions avec plus de tolérance. Et, pour répondre clairement à votre question, je condamne toujours les violences faites aux femmes, aujourd’hui encore plus qu’hier », poursuit-elle.

Et à ceux qui voudraient qu’elle revienne sur le devant de la scène comme Jamel Debbouze, elle répond être « touchée » mais dit avoir fait un trait sur sa vie de chanteuse. « Ma vie d’artiste, c’était d’être torturée, de vivre à mille à l’heure, de ne penser qu’à moi, à ma tournée, à mes disques, à ma réussite, j’étais si mal dans ma peau. C’est pour m’extraire de tout ce tourbillon que j’ai décidé de me retirer », rappelle-t-elle comme elle l’avait expliquée en septembre 2012 sur TF1 lors de la sortie de son autobiographie, réédité en format poche en mai dernier.

Aujourd’hui, Mélanie se consacre à son association Big Up, Project qui agit pour la protection des enfants défavorisés en Afrique.

Lire aussi :
Une autobiographie à titre de come back de la part de Diam’s
La sortie de l’autobiographie de Diam’s est confirmée
Diam's voilée, une âme vivante
Diam’s voilée et sereine : l’islam « a guéri mon cœur » (vidéo)
L’autobiographie de Diam’s en format poche
Quand la conversion des stars à l’islam fait polémique





Loading