Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Démonstration de force de la Manif pour tous contre la GPA

Rédigé par La Rédaction | Lundi 6 Octobre 2014



Pari réussi pour les organisateurs de la Manif pour tous, qui tablaient sur une forte mobilisation. Environ 500 000 manifestants selon les organisateurs (70 000 d’après la police) ont défilé dimanche 5 octobre, à Paris et à Bordeaux, contre la gestation pour autrui (GPA), la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et le genre, rassemblés autour du mot d’ordre « L’humain n’est pas une marchandise ».

Les slogans des défenseurs de la famille traditionnelle, clairement orientés contre la GPA, ont changé depuis le rassemblement de février dernier : « Nos ventres ne sont pas des caddies », « Non à l’esclavagisme moderne », affichaient les pancartes. Mais nombre de manifestants réclamaient aussi le retrait de la loi Taubira, un an et demi après le vote de la loi sur le mariage homosexuel.

Image marquante du rassemblement parisien, des manifestants ont défilé en poussant des Caddie contenant de faux bébés à vendre, pour dénoncer la marchandisation que représenterait l’autorisation de la GPA, pourtant démentie par Manuel Valls avant la manifestation. Une méthode qualifiée de « pratique obscurrantiste » par la présidente de la Manif pour tous Ludivine de la Rochère sur BFM TV, qui a aussi estimé que « la PMA sans père » est une « conséquence inéluctable » de la loi Taubira.

De nombreuses personnalités de droite, même si elles sont divisées sur les suites à donner à la loi, étaient présentes. L'UMP était particulièrement bien représentée : Henri Guaino, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et député, Laurent Wauquiez, ancien ministre et député, Hervé Mariton, député et candidat à la présidence du parti, Michèle Alliot-Marie, ancienne ministre et députée européenne, Patrick Ollier, ancien ministre et député, Claude Goasguen, député. Christine Boutin, ancienne ministre et présidente d'honneur du Parti chrétien démocrate, très impliquée dans la lutte contre le mariage gay, était au rendez-vous, de même que les deux députés du Front national Marion Maréchal-Le Pen et Louis Alliot. L’égérie de la lutte contre la théorie du genre et les ABCD de l’égalité, Farida Belghoul, était également de la partie.

A Paris, une contre-manifestation était organisée dimanche matin, place de la République, pour les familles « diverses et multiples » à l’appel du mouvement pro-LGBT All Out. Une pétition en ligne contre la mobilisation des opposants au mariage pour tous lancée par l’association a recueilli 240 000 signatures.

Seul un tiers des Français et près de la moitié des sympathisants de droite soutiendraient les valeurs de la Manif pour tous, selon un sondage réalisé par l’Ifop et publié par le site Atlantico le jour du rassemblement. D’après une enquête réalisée par Odoxa pour iTélé et dévoilée le 27 septembre, en cas d’alternance politique, 73 % des Français et 56 % des sympathisants de l'UMP ne souhaiteraient pas l'abrogation du mariage pour tous.

Lire aussi :
La GPA restera interdite en France, assure Valls
100 000 personnes contre la « familiphobie » du gouvernement
Mariage gay : ces maires qui veulent défier Hollande, quelle légalité ?
Le mariage et l'adoption pour les gays validés par le Conseil constitutionnel
Mariage pour tous : la mobilisation continue, les musulmans à l'offensive
Mariage pour tous : les cultes auditionnés au Sénat, le CFCM catégorique
Mariage gay : les musulmans appelés à rejoindre « la Manif pour tous »
Manif anti-mariage pour tous : des musulmans mobilisés s'expriment





Loading