Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Charlie Hebdo : le Hamas condamne le terrorisme, Netanyahu et Lieberman à Paris

Rédigé par La Rédaction | Samedi 10 Janvier 2015



Charlie Hebdo : le Hamas condamne le terrorisme, Netanyahu et Lieberman à Paris
De très nombreux présidents et chefs de gouvernement étrangers ont annoncé leur présence à la marche républicaine prévue dimanche 11 janvier afin de marquer leur solidarité avec la France, marquée par plusieurs attaques terroristes à Paris depuis l’attentat visant Charlie Hebdo le 7 janvier.

Après l'attaque de l'épicerie casher à Porte de Vincennes vendredi 9 janvier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé à François Hollande de maintenir un niveau de sécurité élevé autour des institutions juives en France. Lors de son entretien avec l’ambassadeur de France en Israël, il a réclamé une offensive internationale contre « l’islam radical » dans le monde, mettant Al-Qaïda, l'Etat islamique ou encore le Hezbollah et le Hamas sur le même plan.

Le Hamas a dénoncé « les tentatives désespérées » des autorités israéliennes « de faire le lien (...) entre, d'un côté, notre mouvement et la résistance de notre peuple et le terrorisme à travers le monde, de l'autre côté ». Notons que le mouvement palestinien, qui a été rayé de la liste des organisations terroristes par l'Union européenne fin 2014, a fermement condamné, samedi 10 janvier, l’attaque contre Charlie Hebdo et « insiste sur le fait que la différence d'opinions et de pensées ne saurait justifier le meurtre ».

La veille, le Hezbollah libanais en a fait de même, estimant que les terroristes se servant de l’islam pour tuer portaient davantage atteinte à la religion musulmane que les caricatures du Prophète Muhammad. « A travers leurs actes immondes, violents et inhumains, ces groupes ont porté atteinte au Prophète et aux musulmans plus que ne l'ont fait leurs ennemis (...), plus que les livres, les films et les caricatures ayant injurié le Prophète », a ajouté son leader Hassan Nasrallah dans un discours télévisé.

Pour représenter Israël, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, également chef de la droite ultranationaliste Israël Beiteinou, ainsi que le ministre de l'Economie Naftali Bennett ont signifié leur participation. Six mois après le massacre de Gaza, cette annonce ne manque pas de faire grincer bien des dents en France.

*Mise à jour : Benjamin Netanyahou avait un temps démenti sa venue à Paris pour des raisons de sécurité. Le Premier ministre a finalement changé d'avis, ont fait savoir samedi soir plusieurs médias israéliens qui ont annoncé sa venue.