Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Zyed et Bouna : une vidéo inédite du procès 2.0 réalisée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 15 Mai 2015



Zyed et Bouna : une vidéo inédite du procès 2.0 réalisée
Dix ans après la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré le 27 octobre 2005, le délibéré du procès des policiers mis en cause pour non assistance à personne en danger est rendu le 18 mai 2015 à 14h au tribunal correctionnel de Rennes. Après la mort des deux adolescents dans un transformateurs EDF à Clichy-Sous-Bois , les deux policiers jugés risquent cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Le verdict très attendu arrive après une série de rebondissements judiciaires. Pour marquer ces longues années de luttes, citoyens, familles, artistes, personnalités, collectifs et associations ont décidé de se mobiliser à travers la France.

Ce procès symbolique de la lutte contre le contrôle au faciès et de la brutalité policière a été traduit en images pour revivre les moments forts des débats (vidéo plus bas). Depuis le 14 mai, les épisodes d’un court-métrage au concept inédit réalisé par des artistes et personnalités engagés, sont relayés sur les réseaux sociaux. Ces films reconstituent les cinq jours du procès #ZyedetBouna du 16 au 20 mars à Rennes, sur la base du live-tweet.

« Pour toutes les personnes qui n’ont pu faire le déplacement et ont donc suivi le procès sur Twitter, c’est l’évidence : la retranscription de cette semaine judiciaire via des live-tweets a été un moment exceptionnel. Un moment d’autant plus exceptionnel que se révélait progressivement la puissance dramaturgique de ce "journalisme de l'instant T", et qu’on avait donc l’impression d'être en train d'assister à une nouvelle dimension du rapport à la démocratie. Une obsession dès lors : porter le procès sur la place publique, pour marquer cet épisode de l’Histoire contemporaine française de façon indélébile », fait-on savoir dans un communiqué.

Casey, Disiz, Youssoupha, Lyes Salem, Sabrina Ouazzani, Rokhaya Diallo et autres comédiens, rappeurs, humoristes, journalistes et familles de victimes de crimes policiers se retrouvent face caméra pour raconter une journée du procès. Chaque fin d’épisode appelle à rejoindre le rassemblement nationale devant les tribunaux de France le 18 mai à 19h. En attendant ce point d’orgue de la mobilisation, plusieurs événements viendront ponctuer ce week-end en Ile-de-France.

Des échanges autour des rapports police-population

Des familles de victimes venues de toute la France se retrouvent pour une soirée à Saint-Denis ce soir, vendredi 15 mai. A cette occasion, Gaye Traoré, le frère du défunt Bouna, se joindra aux autres familles de victimes et des associations et collectifs pour échanger sur leurs expériences, leurs besoins, et vivre un moment convivial et musical avec la participation de rappeurs de Clichy-Sous-Bois.

Le lendemain du Festival Kiwitas, dont la 3e édition est prévue samedi 16 mai, les centres sociaux du Blanc-Mesnil lancent un atelier citoyen autour de la police dans leur ville. Autour des témoignages du frère de Bouna et d'Amal Bentounsi, soeur d’Amine décédé en 2012, le débat se déroulera autour des nouveaux rapports police-population.

Après l’annonce du verdict attendu le 18 mai à 14h à Rennes, une mobilisation est attendue dès 14h30 avec le rassemblement de collectifs rennais devant le tribunal. En parallèle, à 19h, un rassemblement est organisé devant le Tribunal de Bobigny, où le procès Zyed et Bouna a commencé. Des rassemblements sont aussi organisés devant les tribunaux des grandes villes de France comme Marseille, Toulouse, Lille, ou Nantes. Pour permettre à chacun de se tenir informé, voire de lancer une initiative locale, un site rassemble les initiatives autour du verdict du procès.