Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Violences à Sarcelles : prison ferme pour quatre jeunes

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Juillet 2014



Huit jeunes comparaissaient, mardi 22 juillet, devant le tribunal de Pontoise pour avoir participé aux violences qui ont marqué la fin du rassemblement pro-palestinien à Sarcelles (Val-d'Oise), dimanche 20 juillet. Quatre d’entre eux ont écopé de prison ferme.

Trois, âgés de 21 à 28 ans, ont été condamnés à des peines allant de dix mois d'emprisonnement, dont quatre avec sursis, à six mois fermes, dont trois avec sursis, pour « des violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique ». Ces jeunes avec peu ou pas de casier judiciaire ont été immédiatement incarcérés. Le quatrième a écopé d'une peine de trois mois d'emprisonnement pour « port d'arme prohibé ».

Un cinquième prévenu, âgé de 18 ans, a été condamné à 50 jours-amende à 8 euros pour « recel de vols ». Il avait volé quatre paquets de cigarettes lors du pillage d'un bar-tabac pris pour cible comme d'autres commerces lors des débordements de dimanche à l'issue desquels 18 personnes ont été interpellées.

Les trois autres accusés, des mineurs, devront attendre avant de recevoir leur jugement. Deux d’entre eux ont été vus par un juge des enfants et placés sous contrôle judiciaire. Ils seront jugés au mois de septembre. Le troisième a été transféré à Paris, où il est domicilié et où il devrait être jugé.

Devant la barre, les cinq majeurs ont tous déclaré qu'ils n'avaient pas participé au rassemblement pro-palestinien. Pourtant, comme après la manifestation parisienne interdite, la classe politique n’a pas attendu pour disqualifier les manifestations en soutien à Gaza.

Lire aussi :
Manif pour Gaza : les appels à mobilisation renforcés en France
Sarcelles : la manif pour Gaza dégénère, ce qu'il s'est passé
Manif pour Gaza interdite : l'appel à la désobéissance civile entendu par milliers
Sarcelles : la manif pour Gaza dégénère, ce qu'il s'est passé
Manif pour Gaza interdite : « une décision politique » contestée en justice
Manif pour Gaza : le CRIF à l’Elysée, un soutien redoublé
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?
De Paris à Gaza, Israël conspué par des milliers de manifestants