Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une pétition à succès d'un élu pour la dissolution de la LDJ

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 25 Juillet 2014



Jean-Jacques Candelier
Jean-Jacques Candelier
La pétition réclamant la dissolution de la Ligue de défense juive (LDJ) a reçu près de 40 000 signatures, sur les 100 000 à atteindre. A l'initiative, le député communiste Jean-Jacques Candelier, qui qualifie la milice sioniste de « criminelle » et de « fasciste », après son implication dans les incidents survenus au cours des manifestations pro-palestiniennes à Paris et à Sarcelles.

Dans une lettre ouverte à François Hollande, publiée le 19 juillet sur sa page Facebook, il évoque le sort des Palestiniens « assassinés par une armée d’occupation » et l’interdiction de manifestations pro-palestiniennes en France. L'élu réclame « la dissolution administrative » de la LDJ, des « barbares dont le seul but est de créer un amalgame entre judaïsme et sionisme ».

Il reformule sa demande sur Twitter deux jours après, interpellant cette fois le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. « J'interroge le ministre de l'Intérieur sur la dissolution administrative de la #LDJ (Ligue de Défense Juive), organisation criminelle fasciste. » En même temps, il lance une pétition pour la dissolution de la LDJ sur le site Wesign.it, et s’adressant au ministre « il lui demande s'il compte dissoudre ce groupe fasciste et raciste qui terrorise la population. »

« Une vidéo tourne sur la Toile montrant les militants de la LDJ (Ligue de Défense Juive) dégradant les rues et provoquant les manifestants pacifiques qui soutenaient la Palestine et le droit international. Les agissements de cette organisation criminelle, classée organisation terroriste par le FBI, et interdite d'activité en Israël comme aux États-Unis, doivent cesser. L'impunité de ces barbares dont le seul but est d'attiser la haine est inacceptable. Leur politique de "défense des juifs" contribue à l'amalgame entre judaïsme et sionisme », précise le député du Nord dans le texte qui présente la pétition.

La dissolution de la LDJ est une vieille revendication des associations de défense des droits des Palestiniens. Elle avait notamment été réclamée en 2012 après l'agression de plusieurs militants.

Lire aussi :
Saphirnews mêlé à l’agression de Houria Bouteldja par la LDJ
Sarcelles : la manif pour Gaza dégénère, ce qu'il s'est passé
Manif pour Gaza interdite : l'appel à la désobéissance civile entendu par milliers
Manif pour Gaza : la LDJ derrière « l’attaque des synagogues » (vidéo)
Manif pour Gaza : la LDJ peut-elle tout dire et la presse, tout croire ?.
KKL, Magav, LDJ... ces organisations sionistes établies sans gêne à Paris





Loading