Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une candidate FN d’origine algérienne jette l’éponge

Rédigé par La Rédaction | Mardi 5 Novembre 2013



Nadia Portheault, tête de liste du Front national à Saint-Alban (Haute-Garonne) pour les municipales de 2014, a indiqué à la Voix du Midi, lundi 4 novembre, retirer sa candidature. Le manque de soutien logistique apporté par son parti mais surtout les nombreux propos racistes qu’elle a pu entendre de la bouche des militants FN l'ont poussé à prendre cette décision.

« Je suis d’origine algérienne et je ne suis pas d’accord avec certains discours de certains responsables du FN dans mon département », écrit Mme Portheault dans un courrier qu’elle vient d’adresser à Marine Le Pen et Serge Laroze, président départemental du FN 31 les informant du retrait de sa candidature. Elle a également rendu sa carte d’adhérente tout comme son mari Thierry Portheault, lui aussi militant FN. Ce dernier a fait savoir qu’il s’était engagé avec sa femme pour « l’idée de rassemblement de tous les Français, l’égalité entre tous et le patriotisme, valeurs défendues par Marine Le Pen ».

Investi dans l’action militante du parti d’extrême droite, le couple indique avoir entendu trop de propos racistes. « Tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier et de nombreux adhérents partageaient nos valeurs mais nous constatons qu’il y a un décalage entre le discours de Marine et celui de la base militante. Cette ambigüité permanente, entre la vitrine et une arrière-boutique spécialisée dans les blagues vaseuses sur les arabes et les homos, n’était plus supportable », explique Nadia Portheault.

Elle a d’ailleurs été personnellement stigmatisée en raison de ses origines. « Je voulais être candidate sous mon nom de jeune fille : Djelida. On m’a vivement conseillé de privilégier mon nom d’épouse, allant même jusqu’à me dire que mon prénom était déjà presque un handicap », raconte ainsi l’ex-candidate FN, qui assure également qu’un cadre du FN 31, lui a dit : « toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four…».

De son côté, M. Portheault raconte notamment avoir entendu un membre du bureau départemental du FN 31 dire qu’il « faut tuer tous les arabes ». Le couple dit avoir signalé ces différents « dérapages » racistes par courrier à Marine Le Pen et Serge Laroze sans obtenir de réponse.

« Dans tous les groupes humains, il y a forcément des débordements et on ne peut pas contrôler tout le monde », a réagi Serge Laroze, interrogé par la Voix du Midi. « Il n’y avait pas plus Lepéniste, pas plus mariniste que les époux Portheault, madame voulant absolument être tête de liste, monsieur étant toujours volontaire. (...) Tout d’un coup, ces militants très engagés disent qu’ils se sont trompés, qu’il y aurait un autre visage au Front… Tout le monde savait que Mme Portheault est d’origine algérienne et cela n’a empêché personne de lui faire complètement confiance jusqu’à lui donner une tête de liste dans l’agglomération toulousaine », a-t-il commenté. Pour lui, « c’est dommage et la gauche ne manquera pas d’exploiter largement ces témoignages ! ».

Après la suspension d’une autre candidate du parti qui a comparé Christiane Taubira à un singe, ce nouvel épisode relève le visage xénophobe du FN que Nadia Djelida, épouse Portheault, semble découvrir bien tardivement.

Mise à jour : le FN a annoncé mardi 5 novembre porté plainte pour diffamation contre le couple. « Ils ont jugé bon de tenir des discours diffamatoires à l’encontre du Front national. Le FN va donc porter plainte pour diffamation. La plainte est déposée ou en cours, c’est la direction parisienne qui gère cette affaire », a expliqué Julien Léonardelli, secrétaire départemental du FN31 à Europe1.fr. « Ils essayent de faire ce que l’UMP essaye de faire au niveau national, c’est-à-dire rediaboliser le FN. Les propos concernés sont inadmissibles, inacceptables. Si une personne tient des propos comme cela, elle est exclue dans l’heure qui suit du FN. C’est hallucinant des propos comme ça. Mais les époux Portheault devront apporter la preuve à la justice qu’ils ont été tenus », a-t-il ajouté.


Lire aussi :
Racisme : une candidate FN compare Taubira à un singe
Le FN n'est pas d’extrême droite pour Marine Le Pen
La LICRA dévoile le vrai visage de Jean Marine Le Pen
Le Front national a-t-il changé ?
Le FN change de nom, pas le fond
Une journaliste infiltrée dénonce « l’islamophobie » du FN
PACA : un élu FN dénonce l'islamophobie de son parti et démissionne