Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Projet d’attentat contre une mosquée : procès au printemps

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Décembre 2013



Le jeune militaire soupçonné d’avoir projeté de tirer à l’arme à feu sur la mosquée Al-Forqane des Minguettes, à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, à l’occasion de la fête de l'Aïd al-Fitr le 8 août dernier, reste en détention, a fait savoir son avocat, vendredi 20 décembre.

Il avait été arrêté la veille de son projet d’attentat après que certains de ses proches aient alerté la police sur sa dérive extrémiste. Depuis, le jeune homme de 23 ans est en prison. Un juge des libertés et de la détention, constatant la dangerosité de l’individu, s'est opposé vendredi à sa remise en liberté, a indiqué son avocat Me Xavier Nogueras. « Il risque de rester détenu jusqu'à sa comparution devant le tribunal correctionnel au printemps », estime ce dernier.

Pendant sa garde à vue, le jeune militaire était passé aux aveux. Il avait également reconnu avoir lancé, en août 2012, un cocktail molotov sur la porte de la mosquée de Libourne (Gironde) qui avait provoqué un début d’incendie, heureusement rapidement maîtrisé par les pompiers. L’homme avait alors été mis en examen pour « détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste » et « dégradation de lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste ».

C’est donc au printemps que la justice devra statuer sur son sort. Dans un climat où le sentiment islamophobe explose, son projet d’attentat, fort heureusement, déjoué avait particulièrement inquiété la communauté musulmane.

Lire aussi :
Projet d’attentat contre une mosquée : manifestation à Vénissieux
Attaquer une mosquée, le projet d'un soldat arrêté
Projet d'attentat contre une mosquée : les musulmans réclament protection