Connectez-vous S'inscrire






Société

Projet d’attentat contre une mosquée : manifestation à Vénissieux

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Lundi 12 Août 2013

L'Aïd al-Fitr aurait pu virer au drame à Vénissieux, dans le Rhône. Un jeune militaire a été arrêté la veille de cette fête, le 8 août, pour avoir projeté d'attaquer la mosquée des Minguettes. La communauté musulmane est soulagée mais n'en reste pas moins inquiète des proportions que prend l'islamophobie en France. Qui sera le prochain sur la liste des cibles ? Une manifestation est prévue ce lundi aux Minguettes pour dénoncer le danger qui plane sur les musulmans.



La Grande Mosquée de Lyon.
La Grande Mosquée de Lyon.
Un carnage a été évité de justesse. Un militaire de 23 ans dont l'identité n'a pas encore été révélé projetait de tirer à l’arme à feu sur la mosquée Al-Forqane des Minguettes, à Vénissieux, dans la banlieue lyonnaise, à l’occasion de la fête de l'Aïd al-Fitr le 8 août. En cette occasion qui marque la fin du mois du Ramadan, les mosquées sont en effet pleines à craquer le matin pour la prière collective de l'Aïd. Celle des Minguettes ne dérogent pas à cette règle.

Grâce aux signalements de ses proches, il a pu être arrêté par les forces de l'ordre sur sa base aérienne de Lyon Mont Verdun avant de commettre l'irréparable, a informé le ministère de l'Intérieur dimanche 11 août. Lors de sa garde à vue entamée le 7 août, il a reconnu ce projet d’attentat.

L’homme a aussi avoué avoir lancé un cocktail molotov sur la porte de la mosquée de Libourne, en Gironde, en août 2012. A l’époque, son geste commis un jour après l'Aïd al-Fitr avait provoqué un début d’incendie, qui avait heureusement été rapidement maîtrisé par les pompiers.

Au terme de sa garde à vue qui a duré quatre jours, il a été mis en examen pour « détention de munitions de quatrième catégorie en relation avec une entreprise terroriste » et « dégradation de lieu de culte en relation avec une entreprise terroriste ».

Un islamophobe qui s'assume

On en sait à présent un peu plus sur son profil. Selon une source judiciaire proche de l’enquête, le soldat décrit comme proche de « l'extrême droite radicale » aurait tenté plusieurs fois d’entrer en contact avec Maxime Brunerie, le jeune militant d’extrême droite auteur d’une tentative d’attentat contre le président Jacques Chirac lors du défilé sur les Champs-Élysées le 14 juillet 2002.

Le militaire, qui aurait subi des échecs sentimentaux, aurait été très affecté par le suicide, le 21 mai dernier, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, de l’essayiste d’extrême droite Dominique Venner, engagé contre « l’islamisation » du pays.

L'idéologie islamophobe du jeune militaire aurait poussé le jeune soldat à attaquer des lieux de culte musulman, qui sont régulièrement l'objet de profanations et d'attaques en France. « Les actions anti-musulmanes ont augmenté de 50 % au cours du premier semestre de cette année », a commenté Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire contre l’islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM), tout en se félicitant de l’arrestation du jeune homme.

Un appel à rassemblement à Vénissieux

« Le fait qu’un militaire en service ait été arrêté pour un projet d’attentat montre qu’un climat d’islamophobie règne en France aujourd’hui, on ne peut pas se voiler la face », a réagi de son côté Kamel Kabtane, le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, déplorant que « l’islam aujourd’hui est de plus en plus stigmatisé ».

S’il estime que l’arrestation du militaire est une « manière de montrer que l’Etat traite toutes les affaires de façon égalitaire », M. Kabtane a annoncé la tenue d’une manifestation ce lundi 12 août à 17h30 devant la mosquée des Minguettes, à son appel, « pour montrer notre inquiétude et notre solidarité, et dire que les musulmans ont besoin d’être protégés ».

Dans ce climat délétère où trop souvent les auteurs d’actes islamophobes ne sont pas retrouvés, la communauté musulmane attend une réponse solide et rassurante de l’Etat.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu