Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Politique

Présidentielle 2022 : Macron sort gagnant face à Le Pen, sans enthousiasme

Rédigé par Lina Farelli | Dimanche 24 Avril 2022 à 20:15

           


Présidentielle 2022 : Macron sort gagnant face à Le Pen, sans enthousiasme
Et c’est reparti pour cinq ans. A l’issue d’un second tour de l’élection présidentielle à hauts risques, c’est Emmanuel Macron qui a fini par remporter la victoire face à Marine Le Pen dimanche 24 avril. Selon les premières estimations de sortie des urnes à 20h, le président sortant a obtenu 58,5 % des suffrages contre 41,5 % pour la représentante de l’extrême droite.

Nous sommes cependant loin de l’enthousiasme observé en 2017, lorsqu’Emmanuel Macron avait pris la chemin de l’Elysée pour son premier quinquennat. Le taux d'abstention, pour commencer, s’est élevé pour ce scrutin à 28,2 %, contre 25,4 % au second tour en 2017 alors qu’il était déjà préoccupant.

Le candidat de La République en marche (LREM) voit, par ailleurs, le nombre de voix récoltés en sa faveur en forte chute par rapport à 2017, en baisse de 8 points.

Bien que l'écart entre Emmanuel Macron et sa rivale est important, celle-ci voit sa popularité s'accroître de 9 points. Son score est historique. Cinq ans plus tôt, elle n'avait obtenu que 33 % des suffrages, ce qui a fait dire à Marine Le Pen dans son discours qu'elle, avec le Rassemblement national (RN), a remporté « une victoire éclatante » malgré sa défaite. Une défaite qu'elle doit, encore cette fois, au vote barrage contre l'extrême droite, bien que le front républicain s'est nettement affaibli au fil des années.

Les partis politiques se projettent d'ores et déjà sur les élections législatives en juin prochain. Dès le soir du premier tour le 10 avril, les appels à se mobiliser massivement pour ce qui est désormais appelé le troisième tour de la présidentielle sont lancés afin de former l'opposition la plus forte possible contre le vainqueur de l'Elysée, en l'occurrence Emmanuel Macron et ses partisans.

« Madame Le Pen est battue. La France a refusé clairement de lui confier son avenir et c'est une très bonne nouvelle pour l'unité de notre peuple. À présent, Monsieur Macron est le plus mal élu de la Ve République. Sa monarchie présidentielle survit par défaut et sous la contrainte d'un choix biaisé. Il surnage dans un océan d'abstention, de bulletins blancs et nuls », a réagi Jean-Luc Mélenchon au soir du second tour. « Un autre monde est encore possible si vous élisez une majorité de la nouvelle Union populaire », a fait savoir le nouvel homme fort de la gauche.

« Ce vote m'oblige pour les années à venir », a déclaré Emmanuel Macron au Champs-de-Mars devant ses partisans. « Je sais que nombre de compatriotes ont voté pour moi non pour soutenir les idées que je porte mais pour faire barrage à celles de l’extrême droite », a-t-il affirmé, promettant que « cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s'achève ».

L'article a été mis à jour.

Lire aussi :
Présidentielle 2022 : face au danger de l'extrême droite, le vrai visage de Marine Le Pen exposé
A la manif contre l'extrême droite, les anti-Macron aussi battaient le pavé parisien
A la Grande Mosquée de Paris, le soutien à Macron au menu d'un iftar très politique
Oui, barrons la route de Marine Le Pen mais stoppons aussi l'infantilisation !
Claude Dargent : « Le fait de pratiquer une religion pousse à participer aux élections »
Quelle consigne de vote des représentants religieux pour le second tour ?
Présidentielle 2022 : Macron doit muscler sa jambe gauche !