Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pologne : une mosquée incendiée le jour de l’Aïd al-Adha

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 17 Octobre 2013



En Pologne, un incendie s’est déclaré dans une mosquée de la ville de Gdansk (Nord) dans la nuit de mardi 15 à mercredi 16 octobre, en pleine fête musulmane de l’Aïd el-Kébir.

« C'était certainement un incendie criminel », a fait savoir à l'AFP Grazyna Wawryniuk, la porte-parole du procureur régional. « Nous avons ouvert une enquête pour déterminer les motifs et les identités des auteurs », a-t-elle ajouté, en précisant que l'incendie, allumé pendant contre une porte, avait endommagé celle-ci et provoqué quelques dégâts à l'intérieur de la mosquée.

Ce genre d’acte islamophobe est « très rare et surprenant » a réagi l’'imam de la mosquée Hani Hraish. « Hier, nous avons célébré ici l'Aïd normalement. C'était une belle et joyeuse fête, il y avait beaucoup de monde et nous n'avons rien remarqué d'anormal », a-t-il dit. « C'est très désagréable pour nous, très douloureux. Le feu n'a pas seulement atteint notre mosquée, mais aussi nos cœurs et nos âmes », a ajouté l’imam.

La petite communauté musulmane du pays devait déjà tirer un trait sur le sacrifice des animaux lors de l'Aïd car l’abattage rituel y est interdit, en vertu d'une récente loi nationale sur la protection des animaux entrée en vigueur le 1er janvier 2013 puis confirmée par la justice. Mardi, voulant braver l'interdiction, des Tatars musulmans polonais, communauté présente en Pologne depuis plusieurs siècles, avaient dû céder à la pression des défenseurs des animaux et renoncer à pratiquer cette tradition religieuse.

Sur les 38 millions d’habitants que comptent la Pologne, le nombre de musulmans est estimé entre 20 000 et 30 000 personnes.

Lire aussi :
Pologne : l’abattage rituel interdit pour de bon
Pologne : vers la fin de l’abattage rituel halal et casher ?
Immersion au cœur du quotidien des musulmans polonais