Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Paris : une soirée Ramadan décriée par le FN

Rédigé par La Rédaction | Lundi 15 Juillet 2013



Comme chaque année, la mairie de Paris organise une grande soirée festive autour du Ramadan. L’édition 2013 intitulée « Beirut-Paris » sera placée sous le signe de la culture libanaise. La soirée gratuite aura lieu dans les salons de l'Hôtel de Ville de Paris, mercredi 17 juillet à partir de 20h.

L’animation musicale débutera avec Ziyara, une fanfare traditionnelle et populaire maghrébine. Puis le groupe Debademba d’Afrique de l’Ouest proposera un savant mélange de jazz, blues, funk, salsa et rock. Enfin, le groupe libanais Mashrou’ Leila (le projet d’une nuit) se produira.

Cette soirée culturelle est décriée par le candidat du Front national à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just, qui demande son annulation au nom de la laïcité. « Monsieur le maire, cette année encore, les Parisiennes et les Parisiens vont être appelés à dépenser plus de cent mille euros pour financer la soirée que vous organisez le 17 juillet dans les salons de l'Hôtel de Ville à l'occasion du Ramadan », se plaint-il dans une lettre ouverte adressée à Bertrand Delanoë (PS).

« Il vous est interdit, Monsieur le maire, d'utiliser l'argent des contribuables parisiens pour une telle manifestation sectaire qui viole ouvertement les règles de la laïcité française », dénonce l’homme, qui n’est autre que l’avocat de Marine Le Pen. « Le préfet de Paris, l'année dernière, vous l'a rappelé. Toutefois, piteusement, il n'a pas été plus loin. Je vous demande donc d'annuler cette réception du 17 juillet 2013 », poursuit-il.

Depuis deux ans, cette manifestation, organisée par Paris depuis 2001, est sous le feu des critiques des tenants d’une laïcité extrême comme les groupuscules identitaires qui dénoncent son coût.

Si la mairie confirme le montant de 100 000 € alloué au budget de cette soirée, elle rappelle qu’elle « n'a aucun caractère religieux à l'instar d'autres événements que le ville accueille ou organise ». La fête juive Hanoukka, le Nouvel An chinois ou berbère ou l'arbre de Noël sont d'ailleurs célébrés au sein de l'Hôtel de Ville de Paris, sans que cela ne suscite la moindre polémique.

Une fois encore, l’étendard de la laïcité est brandi pour tacler un événement lié à la culture musulmane.

Lire aussi :
Ramadan 2011 :la "Soirée du Ramadan" à la Mairie de Paris
Ramadan 2012 : la mairie de Paris organise sa soirée du Ramadan, le 21 juillet
Paris célèbre la fête juive Hanoukka
Yom Kippour : à la mairie de Paris, laïcité à deux vitesses
Les crèches juives subventionnées, la laïcité revisitée par Paris
Un élu UMP agacé par les pubs sur le Ramadan