Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Palestine : l'OCI réclame l'envoi d'une « force de protection internationale » face à Israël

Rédigé par Benjamin Andria | Samedi 19 Mai 2018



Palestine : l'OCI réclame l'envoi d'une « force de protection internationale » face à Israël
Les représentants des pays musulmans membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), réunis à Istanbul vendredi 18 mai, ont réclamé l'envoi d'« une force de protection internationale » dans les Territoires occupés palestiniens après le récent massacre à Gaza en marge du transfert de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

A l’issue du sommet convoqué par le président turc Recep Tayyip Erdogan, l'OCI a condamné « en les termes les plus forts les actions criminelles des forces israéliennes » envers les Palestiniens, « tout particulièrement dans la bande de Gaza, où des civils désarmés exercent leur droit légitime de protester pacifiquement contre cette occupation inhumaine et absolument illégale ».

L'organisation, qui tient Israël « pour pleinement responsable des graves atrocités » commises, accuse également les Etats-Unis « de soutenir les crimes d'Israël, y compris en le protégeant au Conseil de sécurité de l'ONU ».

Rejetant la « décision illégale » de Donald Trump et de Jimmy Morales, président du Guatemala, l’OCI réitère son « soutien au droit inaliénable des réfugiés palestiniens de retourner chez eux, conformément à la résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations Unies » et réaffirme « la nécessité de reconnaître les crimes de nettoyage ethnique et de meurtre prémédité perpétrés contre le peuple palestinien lors de la Nakba » 70 ans plus tôt « en tant que premier pas indispensable sur la voie du rétablissement de la justice et de la paix ».

En décembre 2017, l'OCI s'était déjà réunie pour condamner Washington à l'annonce de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

De son côté, le chef de l’Etat turc, qui a accusé Israël d'user de méthodes dignes des nazis, a rappelé cette semaine son ambassadeur en signe de protestation contre les agissements d’Israël. L’Afrique du Sud en a fait de même.

Mise à jour samedi 2 juin : Les Etats-Unis ont mis leur veto au projet de résolution présenté par le Koweït au Conseil de sécurité de l'ONU et réclamant la protection des Palestiniens.

Lire aussi :
Ramadan, Palestine, islamophobie... Les fédérations musulmanes de France affichent leur unité
Gaza : le CFCM condamne les violences d’Israël à l’aube du Ramadan[