Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

« Not Trump’s Iftar », le pied-de-nez des musulmans américains face à l'iftar de Donald Trump

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 7 Juin 2018



« Not Trump’s Iftar », le pied-de-nez des musulmans américains face à l'iftar de Donald Trump
Les organisations musulmanes américaines ont l'art du contre-pied vis-à-vis de Donald Trump. Alors que le président avait décidé d'organiser un dîner de rupture du jeûne à la Maison Blanche mercredi 6 juin, le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), en partenariat avec plusieurs organisations comme le Cercle islamique de l’Amérique du Nord (ICNA) et Church World Service (CWS, l'organe œcuménique de secours américain), a organisé, non loin du bureau ovale, le même soir, un iftar baptisé « Not Trump’s Iftar » pour signifier leur mécontentement de la politique de l'actuel président.

« Break the ban before breaking fast. » Voici un des slogans qui a accompagné l'initiative, organisée à la même heure que le dîner officiel. Un message qui appelle à la fin du décret dit Muslim Ban

« Je ne m’attends pas à voir des organisations musulmanes ou des leaders musulmans crédibles qui seraient invités ou qui accepteraient d’assister à l’Iftar, compte tenu de l’islamophobie de l’administration », a affirmé Ibrahim Hooper, porte-parole du CAIR. Plusieurs personnalités importantes, habituellement conviées, n'ont en effet pas reçu de cartons d'invitation.

En conséquent, les initiateurs du « Not Trump’s Iftar » ont convié des personnes de toute conviction, tout individu prêt à se tenir aux côtés des musulmans pour lutter contre l’islamophobie et la politique d’exclusion de Donald Trump. Celui-ci a maintenu son dîner auquel une poignée de personnes ont participé, plus particulièrement des ambassadeurs de pays musulmans comme celui, choyé, d'Arabie Saoudite.

Lire aussi :
Ramadan : un iftar en vue à la Maison Blanche avec Donald Trump[[