Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Manifestation antifasciste : l’islamophobie dénoncée

Rédigé par La Rédaction | Lundi 24 Juin 2013



« Le fascisme tue. Ensemble, combattons-le. » C’était le maître mot de la manifestation antifasciste qui s’est tenue, dimanche 23 juin, dans les rues parisiennes en hommage à Clément Méric, tué par des skinheads, début juin.

Plus de 6 000 personnes sont descendues dans les rues pour dénoncer le racisme, l’homophobie et l’islamophobie. « Le fascisme tue, l'islamophobie tue », pouvait-on ainsi lire sur des banderoles. Une autre indiquait des prénoms de victimes musulmanes du racisme comme Leïla, Rabia, Sofia et Kahina, aux côtés de celui de Clément.

La manifestation a drainé bien plus de monde que le rassemblement, la veille, contre l’islamophobie devant la sous-préfecture d’Argenteuil, ville secouée par l’agression récente de deux femmes voilées.

Le cortège composé de militants du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et du Parti de Gauche, de groupes anarchistes mais aussi des associations Attac et SOS homophobie ainsi que des syndicats de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) et la Confédération générale du travail (CGT) était compacte. En marge de cette manifestation, des débordements ont eu cours. Des vitrines de commerces ont ainsi été dégradées. Au total, 14 personnes ont été interpellées.

Ailleurs, en France, des citoyens étaient également dans la rue pour dire non au fascisme comme à Bordeaux où à Strasbourg, où 200 personnes se sont rassemblées à l'appel notamment du Parti communiste (PCF) et du Parti de gauche.

Lire aussi :
Des rassemblements en hommage à Clément, tué par l’extrême droite
Un militant d’extrême gauche tué par des skinheads à Paris
Argenteuil : non au silence politique, nouvelle mobilisation contre l’islamophobie
Argenteuil : rassemblement contre l'islamophobie, le 14 juin 2013 (vidéo)