Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les plus vieux fragments de Coran au monde retrouvés en Grande-Bretagne

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 23 Juillet 2015



Un des plus vieux fragments manuscrits du Coran au monde (ici) a été récemment retrouvé à l'université de Birmingham.
Un des plus vieux fragments manuscrits du Coran au monde (ici) a été récemment retrouvé à l'université de Birmingham.
La bibliothèque de l’université de Birmingham, au Grande-Bretagne, conservait depuis un siècle, sans le savoir, un bijou d’histoire qui n’avait jamais été analysé jusqu’à ce jour.

Une des plus anciennes versions manuscrites du Coran au monde y a été découverte au sein d’une collection de livres et de documents du Moyen-Orient, a annoncé l’université mercredi 22 juillet. Une découverte majeure rendue possible par une chercheuse italienne qui, pour les besoins de sa thèse de doctorat, avait souhaité se pencher d’un peu plus près sur le manuscrit.

La datation au carbone 14 réalisée par l’université a révélé que le manuscrit date de l’époque du Prophète Muhammad (570-632) puisqu’il avait été écrit entre 568 et 645. Avec un degré de certitude de 95,4 %, son authenticité a été certifiée.

Selon les premières constatations, les feuillets retrouvés contiennent des parties des sourates 18 à 20 (La Caverne, Mariam et Ta-Ha) et sont similaires à ce que les musulmans lisent aujourd’hui, accréditant la thèse tant soutenue par les musulmans que le contenu du Coran n’a pas été modifié avec le temps, selon David Thomas, spécialiste de l’islam et de la chrétienté dans cette université.

« L'analyse du parchemin montre qu'il y a une forte probabilité que l'animal dont provient la peau vivait du temps du prophète Mahomet ou peu de temps après », a-t-il indiqué, ajoutant que la personne à l'origine du manuscrit aurait probablement connu le Prophète.

« Nous sommes ravis qu'un tel document historique important est ici à Birmingham, la ville la plus diversifiée culturellement au Royaume-Uni », a déclaré Susan Worrall, la directrice des collections spéciales de l’université.

« Tous les musulmans du monde aimeraient avoir la chance de voir ce manuscrit », a déclaré, ému, le président de la mosquée centrale de Birmingham, Muhammad Afzal. Le manuscrit, qui enrichit le fabuleux patrimoine islamique, sera exposé à l'université de Birmingham du 2 au 25 octobre prochain.

Lire aussi :
François Déroche : « L’histoire du Coran intéresse au-delà de l’Occident »
Une chaire sur l'histoire du Coran inaugurée au Collège de France
A Tombouctou, un savoir vivre l’islam qui se transmet par les bibliothèques
Un million d’euros pour le plus grand Coran au monde