Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les Nations unies contre les violences faites aux femmes

Rédigé par La Rédaction | Lundi 18 Mars 2013



C'est une petite victoire pour la lutte contre les violences faites aux femmes. Lors de la 57e session annuelle de la Commission sur le statut de la femme qui s'est tenue au siège de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, les 193 Etats membres de l'ONU ont adopté un texte leur imposant de « condamner avec force toutes formes de violence contre les femmes et les filles et de s'abstenir d'invoquer toute coutume, tradition ou considération religieuse pour se soustraire à leur obligation de mettre fin » à cette violence.

L'adoption de ce texte n'était pas gagnée d'avance. L’Iran, l’Egypte et l’Arabie Saoudite avaient en effet signifié leur « réserves » tout comme le Nigéria, le Honduras et le Vatican. Ces Etats ont tenté d’introduire un amendement rédigé par l’Egypte pour que les recommandations de l’ONU ne s’appliquent pas si les lois, les coutumes ou des traditions religieuses d’un pays s’y opposent.

Finalement, après deux semaines de négociations, le texte initial a été adopté par l'ensemble des pays membres de l'ONU, vendredi 15 mars, soit une semaine après la Journée Internationale de la Femme le 8 mars.

Cette adoption a été saluée par des applaudissements et des cris de joie et Michelle Bachelet, directrice exécutive de ONU Femmes et ancienne présidente du Chili, a qualifié cette réunion d'« historique ».

Reste désormais à voir appliquer le texte sur le terrain, qui demande aux Etats d'« accorder une attention particulière à l'abolition des pratiques et des lois discriminatrices envers les femmes et les filles ou qui perpétuent ou considèrent comme acceptable la violence exercée à leur égard ».

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a ainsi déclaré espérer « que tous les partenaires qui se sont retrouvés lors de cette session historique et d’autres à travers le monde traduiront à présent cet accord en action concrète pour prévenir et stopper la violence contre les femmes et les filles ».

Des mesures dans ce sens sont essentielles alors que les violences sont l'une des premières causes de décès des femmes dans le monde.

Lire aussi :
La lutte des femmes commence en terres d’Islam
Des flashmob pour dire stop aux violences contre les femmes
Egypte : des femmes agressées sexuellement en pleine manifestation
Les femmes musulmanes célèbrent la Journée de la femme en roses
Sale temps pour les femmes musulmanes





Loading