Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des flashmob pour dire stop aux violences contre les femmes

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 15 Février 2013



Des milliers de personnes sont sorties danser dans les rues dans le cadre de la campagne « One Billion Rising » (« Un milliard de personnes se lèvent »), qui s’est déroulée le jour de la Saint-Valentin, jeudi 14 février.

Le but de ces flashmob géants organisés dans près de 200 pays : dénoncer les violences faites contre les femmes.

« D’après les chiffres de l’ONU, une femme sur trois dans le monde – soit un milliard – va être violée, battue, tuée ou victime d’inceste au cours de sa vie. C’est pour cela que j’ai baptisé l’événement "One Billion Rising" », explique au magazine Elle l’américaine Eve Ensler, féministe et auteure de la pièce de théâtre Les Monologue du vagin, organisatrice de l’événement.

Il a rassemblé des milliers de femmes mais aussi d’hommes partout dans le monde. De Londres à Istanbul, en passant par New Delhi, la mobilisation fut grande. En Inde, l’événement a d’ailleurs pris une dimension particulière après le viol collectif d'une jeune femme, en décembre 2012, qui avait ému et indigné tout le pays.

En Egypte, où les agressions sexistes sont de plus en plus dénoncées, une manifestation est prévue dans la soirée du vendredi 15 février, peut-on voir sur le site de One billion rising, où l'on peut visionner les multiples vidéos de flashmob.

Dans l’Hexagone, 50 villes ont organisées des flashmob, le jour de la Saint-Valentin. Dans la capitale, plus de 1 000 personnes se sont rassemblées près de Beaubourg ; et à l'Assemblée nationale, plusieurs députées se sont prêtées au jeu en se rassemblant dans la salle des pas perdus à l'initiative de la députée PS Catherine Coutelle.

Avant la mobilisation, plusieurs personnalités ont salué l’initiative à l’instar de la militante antiraciste Rokhaya Diallo, de l'adjointe au maire de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes Fatima Lalem et de l’ancienne ministre UMP Roselyne Bachelot.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.

Lire aussi :
Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes : la violence conjugale, que faire ?
Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes : déclaration du Mouvement Mondial des Mères
Journée des Femmes : les musulmans citoyens s’engagent contre le sexisme
Comment les communautés religieuses se mobilisent-elles contre les violences faites aux femmes et aux enfants ?
Contre la violence faite aux femmes : Diam's, ambassadrice des femmes de foi ?
Egypte : des femmes agressées sexuellement en pleine manifestation
Des femmes du monde arabe lancent un appel pour l'égalité
Confidences féminines : le sexe des femmes parle




Loading












Recevez le meilleur de l'actu