Connectez-vous S'inscrire






Société

Plusieurs actions contre les violences faites aux femmes

| Mardi 25 Novembre 2008



Plusieurs actions contre les violences faites aux femmes
A l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, le collectif national des droits des femmes (CNDF) a réuni 16 000 signatures pour soutenir sa proposition de loi cadre de lutte contre ces violences. Le document devrait être remis en fin de matinée à Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale. Ce texte qui s’inspire de la loi espagnole, "prend en compte tous les aspects ayant trait aux violences : prévention, information, formation des professionnels, soutien et protection des victimes, fonctionnement judiciaire, modification du code pénal". Rendue public en 2006, cette proposition a été déposée au Sénat puis à l’Assemblée Nationale en décembre 2007, mais « n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour des assemblées » déplore le collectif.

En France, les violences conjugales ont causé la mort d’une femme tous les trois jours en 2007. Soit une hausse de 30% par rapport à 2006, selon le Secrétariat d’Etat à la Solidarité. Ces chiffres ont été publiés en octobre à l’occasion du lancement d’une campagne nationale d’information sur ce sujet.

De son coté le Mairie de Paris a présenté, mercredi 19 novembre, un guide de prévention des mariages forcés à l’usage des élus et agents d’état civil d’arrondissements, qui sont « souvent démunis » face à ces cas, a précisé Fatima Lalem, adjointe chargée de l’égalité hommes-femmes. Le document présente la marche à suivre s’il y a doute sur le mariage, et dans ce cas le procureur peut être saisi.

Si les élus avouent être confronté chaque année à ces situations, les chiffres restent difficiles à établir. En 2003, le Haut Conseil à l’intégration (HCI) avait évalué à 70 000 le nombre de jeunes femmes susceptibles d’être concernées, à cause de leur milieu d’origine. Selon Isabelle Gillette-Faye, directrice du Gams, (Groupe pour l'abolition des mutilations sexuelles féminines) "l'évolution démographique entraîne une hausse automatique du nombre de jeunes filles potentiellement concernées vivant en France", avait-t-elle déclaré dans le Monde daté du 19 novembre.

Le mariage forcé est, cette année, la thématique retenue par les quatrièmes rencontres des « Femmes du Monde en Seine-Saint-Denis » organisées, jusqu’au 2 décembre, par l’observatoire des violences envers les femmes, structure mise en place par le Conseil général du département.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu